Le PUR brandit une plainte contre le député Serigne Bara Doly

Le PUR brandit une plainte contre le député Serigne Bara Doly

Le directoire du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) a porté la réplique à Serigne Bara Mbacké Doly, responsable politique de Bokk Gis Gis qui a tenu des propos «diffamatoires» à l’encontre de Serigne Moustapha Sy. Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye et Cie prévoit de lui envoyer une citation directe pour qu’il apporte les preuves de «ses allégations» devant le tribunal. 

Le député Serigne Bara Mbacké Doly apportera les preuves de ses propos tenus, avant-hier, sur Walf Tvdevant la justice. Cette exigence est du directoire du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur). En point de presse, avant-hier, les membres dudit directoire politique ont jugé «diffamatoires» les propos de ce parlementaire selon lesquels Serigne Moustapha Sy, président du Pur, a reçu de l’argent pour rallier. «Ce sont des propos diffamatoires que le parti condamne et lui demande de les retirer. Sinon nous lui enverrons une citation directe», a déclaré, Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye, coordonnateur du directoire du Pur.

Selon ce dernier, depuis le lendemain de la présidentielle, leur formation politique traverse des turbulences dont les instigateurs sont dans la plus haute sphère de décision de la République. Le seul tort du marabout politicien, souligne Cheikh Ahmed Tidiane Nidaye, est d’avoir refusé la main tendue de Macky Sall. «La population souffre. Tous les indicateurs de développement sont au rouge. Le Pur restera toujours à l’écoute des préoccupations des Sénégalais. Notre credo, c’est de faire la politique autrement. Pour certains politiciens, il faut être opportunistes. Ce qui est le contraire chez nous», soutient-il. Pour lui, un véritable militant de Pur est incorruptible. «Nous le sommes vraiment. Malheureusement, faire de la politique au Sénégal, fera de toi un ennemi à abattre à un niveau insoupçonné. Personne ne peut nous acheter», précise-t-il.

Abondant dans le même sens, Cheikh Tidiane Sarr, responsable de la communication du Pur, laisse entendre que certains hommes politiques sont des parasites de la société. «Il est temps de changer la manière de faire la politique», recommande-t-il. Non sans manquer de qualifier les propos du parlementaire de «mensonges publics». «C’est puni par la loi. Nous allons lui servir une citation directe. Nous allons le poursuivre. C’est un signal que nous donnons à Bara Doly et aux autres. Ça ne passera pas. Nous sommes les boucliers du parti. Nous ne menons pas de la même manière la politique avec les autres. Nous imprimons la valeur. Il faut que ça soit clair», fait savoir Cheikh Tidiane Sarr.

Même son de cloche chez Oulymata Guiro, responsable du mouvement des femmes du Pur et député à l’Assemblée nationale. Selon elle, pour corrompre une personne, il faut avoir accès à lui. Elle affirme que Serigne Bara Mbacké Doly est connu par son «manque de sérieux» à l’hémicycle . «Il n’est pas digne d’un représentant du peuple à l’Assemblée. À chaque fois qu’il ouvre la bouche, c’est pour sortir des bassesses. J’ai fait quatre ans à l’Assemblée nationale, je ne parviens même pas à mettre un doigt sur son visage. C’est un quémandeur. Il est tout le temps vilipendé par la majorité. Bara Doly ne dit pas la vérité», peste-t-elle. «Celui qui insulte un chef d’Etat, n’est pas une référence. C’est paradoxal de voir Pape Diop se faire représenter par un individu à l’image de Serigne Bara Doly», ajoute-t-elle. Mais ces propos risquent de se limiter au stade de la menace. Car pour traduire le député en justice, il faudrait que l’Assemblée nationale lève son immunité parlementaire.

Laisser un commentaire