Rentrée politique APR: Ousmane Bob en campagne pour rétablir les valeurs

Une rencontre s’est tenue le samedi 03 septembre 2016 au siège du l’APR à Boulogne Billancourt dans le cadre de la rentrée politique de Ousmane BOB, responsable des élections de l’APR en France.

Cette rencontre a vu la présence des militants et sympathisants qui ont participé activement aux débats. Je tiens à les remercier d’avoir répondu à mon invitation.

La rentrée politique des responsables est une pratique nouvelle dans notre jeune parti et d’une manière générale dans tous les partis politiques au Sénégal. Il s’agit d’une tradition courante dans les grandes démocraties citoyennes. Il s’agit pour les responsables, de partager avec les militants les orientations et les combats à mener dans le cadre des activités de leur parti.

La rencontre a commencé par la présentation du thème choisi : « Le renforcement de l’APR autour des valeurs d’éthiques et de morales »

Il s’agit de rappeler les valeurs sur lesquelles le président Macky Sall s’est appuyé pour lancer son offre politique en créant l’Alliance pour la république/ Yaakaar. L’idée est de s’appuyer sur ses valeurs d’éthiques et de morale républicaine pour redynamiser notre parti et le mettre dans les meilleures conditions pour gagner les élections législatives de 2017.

Rappelons les conditions dans lesquelles l’Alliance Pour la République a été créée :

  • Le président Macky Sall a été élu Président de l’assemblée nationale le 20 juin 2017 par 143 voix sur 146
  • Quand il cherchait à convoquer Karim Wade, fils du président de la République, à l’Assemblée nationale pour audition sur les travaux de l’ANOCI (Agence nationale de l’Organisation de la conférence islamique). Le pouvoir du président Abdoulaye Wade avait tout fait pour s’opposer à lui.
  • Son poste de numéro 2 du PDS a été supprimé.
  • Le mandat du président de l’Assemblée nationale a été réduit de cinq à un an (la loi Sada Ndiaye 09 octobre 2008, loi votée en urgence pour limoger le président Macky Sall.
  • Le 9 novembre 2008, il annonce sa démission du PDS et abandonne tous les postes qu’il avait obtenus avec le PDS.
  • Le 1er décembre 2008, il crée avec une trentaine de cadres du PDS, le parti politique Alliance pour la République (APR) à l’hôtel Teranga
  • Le 22 mars 2009, lors des élections locales, il devient maire de Fatick, c’est la première victoire de notre parti

Les premiers mots de la création de notre parti confirment la place de l’éthique et les valeurs dans le projet politique de notre parti.

« Il arrive des moments, dans l’histoire d’un pays, qui ne laissent pas de choix aux femmes et aux hommes de bonne volonté. Alors, l’unique choix, authentique et urgent, est celui d’un engagement vers un nouvel horizon plus porteur d’espoir. »   Président Macky Sall, le 01/12/2008 à l’hôtel Teranga

«Je demeure convaincu que l’engagement politique peut s’accommoder de l’éthique, de la morale et de la loyauté»   Président Macky Sall, le 01/12/2008 à l’hôtel Teranga

L’offre politique de l’APR est de répondre à la crise que traversait le Sénégal en 2012. C’était une crise des valeurs parce que encore une fois une société comme un individu qui marche sans principe ne va ni loin ni droit. Ça commence par des questions de valeurs de tolérance, de coexistence ensemble, du vivre en commun, en passant par le respect et la politesse et jusqu’à cette éthique du bien commun où il faut apprendre que nos intérêts, nos communautés, nos familles ne comptent rien pour ce que nous avons tous en commun qui est l’intérêt général et le bien commun.

Il n’y a pas de république s’il n’y a pas de société de confiance et une société de confiance est fondée sur des valeurs réciproques et ceux qui vivent à l’intérieur doivent partager nécessairement.

L’Alliance Pour la République est dans l’optique de s’ouvrir aux autres sénégalais pour devenir la plus grande force politique du Sénégal. Mais son expansion doit se faire autour de ces valeurs et d’éthique.

Elle ne peut pas se développer avec les anciens responsables politiques ou les déchus des anciens pouvoirs qui ne cherchent qu’à s’approcher du pouvoir. Le parti doit s’ouvrir vers ceux qui incarnent les valeurs d’éthique de la république que veut construire le président Macky Sall.

Le but de cette rencontre était de recentrer notre engagement et nos conquêtes autour de l’identité de notre parti. Le but recherché est d’apporter cette cohésion des militants que nous avions lors de la conquête du pouvoir en 2012.

Cette rencontre a appréciée par tous les participants et ont demandé d’en organiser d’autres dans toute la France.

Je souhaite vivement que les responsables politiques de l’APR s’inspirent de cette pratique dans le but de la consolidation et du renforcement de notre parti.

PARTAGER
Article précédentFrance: Pape Faye, l’itinéraire sinueux de l’homme aux 13 épouses sénégalaises
Article suivantMHD : Son concert en Guinée vire au cauchemar
Babacar Touré
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire