Mondial 2018 : la Croatie de Modric déçue mais fière

Mondial 2018:la Croatie de Modric déçue mais fière

La défaite 4 buts à 2 a, dans un premier temps, été difficile à digérer pour les Croates. Mais ce pays de quatre millions d’habitants a pu se consoler avec le sacre de Luka Modric comme meilleur joueur du tournoi.

Alors que la Croatie n’a pas encore marqué son deuxième but, bon nombre de supporter prennent déjà le chemin de la maison. Ils ont le visage défait. Très peu acceptent de parler à l’exception de Luka : « Les gens s’attendaient à plus. On est déçu. Mais bon je vais acheter à boire et je retournerai regarder le match. On espérait la victoire, mais c’est vrai qu’il faut les féliciter tout de même et ils ont été forts et puis il garde l’esprit du sport. Ils méritent qu’on reste jusqu’à la fin. Notre équipe nationale a réalisé un exploit. »

La majorité des supporteurs est tout de même restée. Au coup de sifflet final, ils applaudissent leur équipe la tête haute. L’annonce de Luka Modric en meilleur joueur de la Coupe du monde finit de réchauffer les coeurs.

Je suis très heureux que Modric ait été élu meilleur joueur. Il le mérite et puis c’est une bonne publicité pour notre pays. Mordic porte une fois encore les couleurs croates vers l’excellence! Mais j’aurais quand même aimé que l’équipe remporte la coupe ! Je suis assez déçu. On se contente de la deuxième place bien sûr mais je rêvais de l’or. Et puis ce n’est pas juste ! Notre équipe a mieux joué que la France. Le penalty a été le point de rupture du jeu pour nous. C’est à ce moment que nous nous sommes écroulés.

Très vite, la fête envahit les rues de Zagreb. « Nous sommes heureux d’être arrivés en deuxième place. C’est extraordinaire pour un pays comme le nôtre. Il n’y a pas de déception à avoir. »

La fête continuera jusqu’à tard dans la nuit. Aux côtés des Croates de nombreux supporter étrangers. Ils sont venus accompagner les rouge et blanc jusqu’au bout de ce rêve. Celui d’un petit pays hissé en finale de la plus grosse compétition sportive au monde.

Laisser un commentaire