Exclusif: Au Pds, personne ne veut des postes données par Me Abdoulaye Wade

Exclusif: Au Pds, personne ne veut des postes

La mutation tant attendue pour l’après Wade, à la tête du Parti démocratique sénégalais, a commencé à se faire. Après avoir longuement refusé de renouveler les instances de son parti, préférant sanctionner ceux qui sont allés à l’encontre de ses ambitions pour son fils, le pape du Sopi a fini par laisser souffler un petit vent de jeunesse dans le Secrétariat de son vieux parti. Et ces changements diversement appréciés ne sont pas du goût de tout le monde.

Premier frustré des nominations de Me Abdoulaye Wade, Me Amadou Sall. L’avocat et dernier ministre de la justice du règne d’Abdoulaye Wade s’est fait entendre. Alors qu’il venait juste d’être nommé au poste de Secrétaire National, chargé des Affaires Juridiques et des Relations avec les Institutions, Porte-parole du Secrétaire général national, Me Amadou Sall a, ce soir, jeté l’éponge. Il a fait connaitre sa décision par une lettre adressée à Me Abdoulaye Wade lui demandant de nommer quelqu’un d’autre à ce poste qu’il ne veut pas. Aussi, pour que les rumeurs qui l’avaient annoncé flirtant avec le Macky Sall se tassent, l’ancien ministre de la justice de Abdoulaye Wade a déclaré que (il restait) militant du Pds, (son) parti dans lequel (il) milite depuis 1974″, SIC.

Après ce proche collaborateur de l’ancien président de la République, c’est Babacar Gaye, le presque éternel porte parole de Me Wade qui a préféré quitter ce bateau à la dérive qu’est devenu le Pds. Puisque son vieux capitaine ne veut écouter personne et décide de tout tout seul, l’ancien directeur de cabinet de Wade Président a aussi demandé à être déchargé des responsabilités de porte parole..(…) et finit sa correspondance teintée de critique à l’endroit du patriarche en jurant fidélité aux idéaux du Pds.

Comme lui, ils sont nombreux ceux qui, frustrés par « ces nominations qui ne reposent sur rien » comptent faire entendre leurs voix. Comme à Dakar, à Paris aussi les déçus comptent jouer leur partition discordante dans les jours et heures à venir. Depuis que les noms de Meissa Touré, coordinateur de la fédération de France, Jeanne Sémédou et du Dr Mamadou Seck ont été dévoilés, comme faisant partie du Secrétariat national du Pds, de nombreux fedayins de Wade ont contacté Kewoulo pour faire part de leur mécontentement.

Et de leur sentiment d’avoir, une fois de plus, été trahi par Me Abdoulaye Wade après les parenthèses « Génération du Concret » et la dernière présidentielle qui ne devait jamais se faire sans Karim Wade. Pour ces militants du Pds qui ont, pour le moment préféré parler sous anonymat, « c‘est pour le simple plaisir de Karim Wade que Me Abdoulaye Wade est en train de tout détruire tout cet héritage national. Mais, nous ne tarderons pas à faire entendre notre désapprobation. Nous attendons juste que les fêtes de tabaski passent. »

LAISSER UN COMMENTAIRE