Elections législatifs 2017: Tanor defie Idrissa seck « nous voulons gagner dans l’ensemble de la region de thiés c’est notre objectif »

élection législative

Le secrétaire général du parti socialiste (Ps) recevait hier à la maison du parti, une délégation de femme venues de Thiès. Ousmane Tanor Dieng a réaffirmé l’ancrage du Ps dans Benno Bokk Yakaar.

Le leader de Rewmi devra se repousser les manches pour garder (au moins) le département de Thiès. Ousmane Tanor Dieng semble jeter son dévolu sur la ville d’Idrissa Seck. Le secrétaire général du parti social (Ps) a multiplié les actions dans le but de conquérir Thiès. la dernière action en date est l’audience accordée hier à des femmes de Thiès à la maison du parti. Pendant les discussions, la consigne a été un peut plus claire: remporter les trois départements aux élections législative de juillet 2017.

« Nous voulons gagner à Thiès, Mbour et Tivaouane. Nous voulons gagner dans l’ensemble de la région de Thiès. C’est notre objectif dans la région de Thiès. Et quand les femmes se mobilisent ,tout est possible » a décliné Ousmane Tanor Dieng. Le leader des socialistes a enjoint, à cet effet, les femmes socialistes de Thiès à jouer leur partition. « Nous allons renforcer ce que nous avons fait pendant le referendum, pour qu’en fin nous puissions gagner les trois départements de Thiès. Nous allons travailler dans ce sens », a-t-il déclaré.

Si le défi semble énorme, Ousmane Tanor Dieng ne doute pas de La force du parti pour le relever. Même si certains observateurs de la scène politique estiment que le Ps est diminué par les dissensions internes. « La capacité de mobilisation et d’animation du Ps est restée intacte. Son pouvoir de massification et de rajeunissement est resté intact.

   C’est un processus d’animation et de mobilisation qui est en marche.  C’est le temps de l’action sur le terrain », a lancé Tanor Dieng. La confiance en bandoulière, le Secrétaire général du Ps écarte toute idée de cohabitation. Même  dans le rêve de l’opposition. « Ceux qui théorisent déjà la cohabitation, la réponse leur sera donnée le 30 juillet. Personne ne croit à la cohabitation. Si on fait une analyse département par département, je ne vois pas comment une cohabitation est imaginable. Ce n’est pas imaginable au Sénégal », a-t-il rejeté.

Malgré les contestations du camp incarné par Khalifa Sall, le successeur de Abdou Diouf reste dans ses bottes. Ousmane Tanor Dieng a renouvelé « son allégeance » à Macky Sall. « Nous somme dans Benno Book Yakaar, et ce ne sont pas des farces qui vont nous faire quitter. Nous réaffirmons notre ancrage dans Bby », a-t-il précisé. Autant Ousmane Tanor Dieng bénit le compagnonnage, autant il ferme pas les yeux sur les intérêts du parti.

Le secrétaire général du parti Ps veut une rétribution à la hauteur du poids politique de son parti pour les investitures aux élections législatives. « Nous allons jouer notre rôle et attendrons d’être rétribués à juste titre . Dans chaque localité, qu’on nous juge pour se que nous représentons, nous ne demandons  pas autre chose. C’est-à-dire, là ou’ nous sommes fort, qu’on reconnaisse que nous sommes forts, et là ou’ nous sommes faibles, qu’on reconnaisse nous-même que nous sommes faibles. Nous ne volons être jugés que sur le terrain », a-t-il expliqué. En 2012, le Ps avait décroché un total de 20 députés.

 

Laisser un commentaire