Société: Déclaration des femmes consuméristes  à l’ occasion du 15 mars journée des droits des consommateurs

    Société: Déclaration des femmes consuméristes

Au Sénégal, elle est marquée par un climat politico-social préoccupant et une réduction sévère du pouvoir d’achat des populations, la mauvaise campagne arachidière, la raréfaction du poisson, la hausse du prix de l’oignon  les accidents de la route et les pénuries d’eau.

Le thème de cette journée est au numérique. C’est une occasion d’écouter leur voix et de répondre à  leurs préoccupations. Cette déclaration s’impose d’autant plus que la femme constitue 52% de notre population, toutes les études ont montré que la femme couche la plus vénérable est première victime de flambées des prix et  d’arnaques des commerçants véreux et la cible privilégiée par des publicitaires. Elle est  l’agricultrice et  la nourricière, l’entrepreneuse et l’éducatrice, la soignante et l’assistante qui peut contribuer à la croissance économique. Elle  effectue la plupart des achats, et est manipulée  de plus en plus à désirer les biens de consommation et donc alimenter une économie qui dépend de vente en constante augmentation. La consommatrice s’active dans les partis politiques et constitue un poids électoral très convoité.

Dès lors, il est important de tirer la sonnette d’alarme. La constitution fait d’elle une électrice et éligible   à n’être qu’une de masse de manœuvre instrumentalisée. Malgré la parité, le jeu politique la confine le plus souvent dans les opérations de promotions politiques, à travers les meetings, les mouvements de soutien et les programmes évènementiels. La protection des consommateurs revient à la société toute entière, à la classe politique bien que la femme soit par excellence gestionnaire des ménages.

Il est temps de faire respecter la charte du consommateur érigée le 09 Avril 1985 par les Nations Unies  le  droit à la sécurité, droit à l’information, droit au choix, droit à l’éducation, droit à être entendu ou à la représentation , droit à la réparation des tords, droit à la satisfaction des besoins et droit à un environnement sain et ses devoirs ; être averti, actif, socialement responsable et écologiquement responsable.

Conscient du rôle joué par la sénégalaise, ce 08 mars, le  Président Macky SALL a pris d’importantes mesures pour faire reculer les préjugés qui ralentissent la marche résolue vers l’égalité et l’équité entre les  hommes  et les femmes en invitant la population de  s’approprier du nouveau  programme<  Goor Diapale Jiguen>.

Pour réussir ce programme <Goor Diapale Jiguen> il faut  impérativement commencer par sensibiliser   les femmes dans les secteurs cités ci-dessous qui repose sur la vision d’un plan stratégique visant l’émergence économique à l’horizon 2035 qui prend corps de jour en jour  et  qui ouvre des perspectives très optimistes capables d’inscrire réellement notre pays dans la voie du développement durable :

Alimentation : Sécurité Sanitaire des aliments et Education culinaire dans les ménages ;

Commerce : Information vraie  sur les produits et leurs modes d’emploi ;

Economie : Education à la consommation locale et la lutte contre le gaspillage ;

Eau : Economie et valorisation de l’eau potable ;

Energie : Economie de l’énergie, prévention sur les dangers électriques et lutte contre la fraude ;  

Environnement : Déchets ménagers, pollution par les emballages et hygiène du cadre de vie ;

Finances : Information sur les services financiers et assurances ;

Genre : Promotion des activités génératrices de revenus et la gestion responsable des   ménages ;

Habitat : Information sur  le foncier  et les droits   des locataires ;

Nouvelles technologies de l’information et de la communication : Sensibilisation sur les ntics                                                                      

Contrôle parental des communications électroniques. Protection des données personnelle ;

Santé : Accès aux soins,  information sur la charte du malade et prévention des maladies ;

Sécurité : Prévention des accidents domestiques (jouets et  produits chimiques) ;

Transports : Respect des usagers  et des tarifs.  Prévention des accidents de la route ;

Nous invitons les  autorités étatiques de s’approprier du nouveau programme< Goor Jappale Jiguen>  dans les conseils d’administration,  commissions et comités nationaux, des agences de régulations, des entreprises de services publics  pour une meilleure protection des consommateurs.                                                                                                                            

                                                                                                                                                                                            Mme Aminata BARO MoDIEC

Coordonnatrice du Collectif des femmes Consuméristes

 

Laisser un commentaire