Parrainage: Après le choc de son blocage, Pierre Goudiaby Atépa attaque le Conseil constitutionnel

Texte alternatif de la bannière

Comme promis lors de son dernier face à face avec la presse, Pierre Goudiaby Atépa a décidé d’aller rapidement à l’affrontement, avec le gouvernement. Révolté par le rejet de sa candidature, par le Conseil constitutionnel, le patron de « Sénégal Rek » a décidé de dénoncer la décision des « 7 sages ». Avec ses avocats, il veut se battre devant les institutions nationales comme devant les juridictions internationales.

Me Clédor Ciré Ly et Demba Ciré Bathily ont décidé de reprendre leurs robes pour remonter sur le ring politico-judiciaire et faire face à l’Etat. Commis par le patron de « Sénégal Rek », ils ont accepté de se mettre en face du Conseil constitutionnel et d’attaquer « ses nombreuses et impopulaires décisions » qui ont invalidé la candidature des 22 candidats de la prochaine présidentielle sénégalaise. Alors que le Conseil n’a pas encore motivé les raisons de son rejet, les avocats ont dès ce mardi -jour de l’an- entrepris des démarches « en urgence » pour saisir des juridictions nationales. « Et nous envisageons, aussi, de nous plaindre auprès des institutions internationales« , a déclaré Me Clédor Ciré Ly.

Pour ces ténors du barreau de Dakar, « ce parrainage qui, est entaché par de nombreuses irrégularités, a commis beaucoup de dégâts. » Et pour une sortie honorable de cette situation calamiteuse, -pour le gouvernement- et pour la sauvegarde de la paix sociale, Me Clédor Ciré  Ly pense que « il est temps que le processus soit arrêté, puisqu’il est déjà lourdement entaché » d’irrégularité. « Au cas où il y aurait un forcing, pour l’élimination arbitraire de candidats par le conseil constitutionnel, nous avons des arguments de droit à faire valoir. Et nous allons saisir la justice et n’excluons pas d’aller nous plaindre vers d’autres institutions internationales. » A déclaré Clédor Ciré. Mais, avant d’en arriver à aller dénoncer le Sénégal a l’international, les avocats ont fait remarquer que « il y a beaucoup d’irrégularités dans les décisions du Conseil constitutionnel. »

« Nous nous sommes rendus comptes, en auditant le processus en cours, qu’il y avait beaucoup d’illégalités et beaucoup de manquements. Et, c’est manquements faussent le processus démocratique. » A fait remarquer Me Demba Ciré Bathily qui pense que, vu l’urgence de la situation, ils vont dès ce matin saisir la justice. Pour les robes noires, il n’est pas question de perdre plus de temps que ce qui a déjà été fait. Et ensemble ils vont ouvrir les hostilités avec l’Etat pour que ce pays ne sombre pas dans les abimes qui ont accueillis des pays frères qui n’ont pu gérer leurs contentieux électoraux.

1 COMMENTAIRE

Répondre à Urgent: Le Conseil Constitutionnel vient de confirmer la liste des 5 retenu Annuler la réponse.