Conseil constitutionnel : Jour de vérité pour la vérification des parrainages

Conseil constitutionnel

Texte alternatif de la bannière

Les recalés et les admis au second tour seront définitivement édifiés sur leur sort par le Conseil constitutionnel qui va donner, aujourd’hui, son verdict pour la vérification des parrainages des candidats à la candidature. Et, selon Les Échos, il y aura énormément de surprises.

Ce mercredi 02 janvier, les mandataires des candidats à la présidentielle doivent retirer les procès verbaux de vérification. Ils ont déféré à la convocation du Conseil constitutionnel et à l’heure où ces lignes sont rédigées, les 27 représentants des prétendants au fauteuil présidentiel attendent d’être appelés pour notification des raisons du rejet, pour la majorité, de leurs parrainages.

Sur les 27 candidats, 07 ont validé le nombre de signatures exigées par la loi pour prétendre passer au second tour de vérification des dossiers de candidature.

Mais aux dernières nouvelles, 23 parmi eux ont décidé de ne plus reconnaître le parrainage comme condition de participation à la présidentielle. C’est d’ailleurs ce qui explique le déplacement de certains candidats qui sont actuellement en concertation chez Pierre Goudiaby dont la maison de son jeune frère est mitoyenne au Conseil constitutionnel.

À souligner que la sécurité est renforcée pour tuer dans l’œuf toute tentative de trouble. Plusieurs candidats sont éliminés d’office. Et, sur la vingtaine de dossiers, indique le journal, pas moins de 19 listes ont été déchirées suite au contrôle du logiciel. Seuls les candidats Macky Sall, Ousmane Sonko, Issa Sall, Khalifa Sall et Karim Wade sont assurés de passer le cap des parrainages.

Trois autres candidats peuvent également valider leur ticket. Il s’agit de Me Madické Niang, Malick Gakou et Idrissa Seck. À noter que le Conseil constitutionnel va publier sa liste définitive le 13 janvier prochain.

Laisser un commentaire