Mort par balle du policier Sémou Diouf : Sa famille écarte la thèse du suicide

En attendant les résultats de l’autopsie, les supputations se poursuivent autour des conditions de la mort du policier Sémou Diouf après s’être tiré une balle dans la tête.

En effet, alors que L’observateur, qui a donné cette information en exclusivité, parle de suicide du limier en service à la Direction de la police des étrangers et des titres de voyage (Deptv), des proches de ce dernier réfutent.

C’est le cas d’El Hadji Cheikh Sidya Diouf, oncle paternel du défunt. Joint par téléphone par nos confrères de Dakaractu, il déclare: «J’ai été choqué quand j’ai vu les informations le donnant pour suicidaire. Rien dans son comportement ne laisse une seule seconde à un penchant suicidaire».

Il avance, d’ailleurs, que son neveu n’avait aucune raison de mettre un terme à sa vie.

«Il était certes malade, depuis un certain temps, mais il était un soutien de famille et devait prendre soin des siens dont une fille âgée de 03 ans et sa mère», détaille notamment El Hadji Cheikh Sidya Diouf.

Il a, par ailleurs, révélé pour le regretter que l’un des Imams de Diakhao avait même refusé de diriger la prière mortuaire en raison de la thèse de suicide avancée avant de revenir dur sa décision.

Laisser un commentaire