Accusé d’être derrière l’attaque contre Guy Marius, Maguette Sène se dédouane et s’explique

Accusé d’être l’instigateur de l’attaque mercredi à Nianing (département de Mbour), des membres du mouvement Frapp France Dégage, le Directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), Maguette Sène, par ailleurs maire de Malicounda, a apporté sa réplique. L’accusé se porte en faux et dégage toute responsabilité dans cette affaire.

« C’est infondé. C’est totalement faux dans la mesure où moi je suis à Dakar et les faits se sont passés à Nianing. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’est-ce qui l’a amené là-bas et qu’est-ce qu’il est parti faire là-bas ? », a rétorqué Maguette Sène.

A l’en croire, il n’était même pas au courant de la visite de Guy Marius Sagna dans la zone. « J’ai vu dans Facebook des affiches comme quoi Guy Marius Sagna devait se rendre à Nianing pour une question de spoliation foncière dont le maire de Malicounda serait l’auteur », a-t-il avancé. Non sans préciser que ces « allégations sont totalement fausses ».

Il a expliqué : « C’est complètement faux puisque les 18 hectares lesquelles on parle de spoliation foncière n’appartiennent pas encore à la commune, mais plutôt au service des Eaux et Forêts qui ont signé une convention avec la commune de Malicounda pour rétrocéder l’espace à la commune et en contrepartie, la commune devait leur donner 7 hectares ailleurs pour continuer leur projet de pécuniaire ».

Toutefois, a souligné M. Sène, « sur l’accord et la convention, nous n’avons pas encore trouvé de consensus ». Donc, s’est-il interrogé : « Comment on peut vendre une terre dont on n’est pas le propriétaire ? »

Pour le Dg du Coud « Guy Marius Sagna a été invité sur (la base) des allégations fausses ». Maguette Sène parle ainsi  d’«irresponsabilité » de la part de la tête de file du mouvement Frapp France dégage.

« S’il m’avait appelé, je lui aurais donné tous les documents démontrant que tout ce que les gens là-bas disent c’est du faux. Et il ne serait pas autant irresponsable pour se rendre à un endroit où les accusations sont infondées », a-t-il conclu.

Pour rappel, Guy Marius Sagna et ses camarades qui s’étaient rendus mercredi à Nianing (département de Mbour) pour s’enquérir d’un problème foncier pour lequel ils ont été sollicités, ont été attaqués, humiliés et malmenés par des individus.

Dans une déclaration faite après les violents actes, l’activiste dit espérer que le procureur de la République va s’autosaisir parce que, a-t-il avancé, « les faits sont suffisamment graves ». S’il ne le fait pas, a annoncé Guy Marius Sagna, « nous allons porter plainte ».

Laisser un commentaire