Urgent: Ousmane Tanor Dieng est décédé ce jour en France

Urgent: Ousmane Tanor Dieng est décédé ce jour en France

Le secrétaire général du Parti socialiste sénégalais est décédé ce jour en France. A en croire des informations parvenues à Kewoulo, Ousmane Tanor Dieng n’a pas survécu à la maladie qui l’a éloigné du Sénégal pour le contraindre à suivre des soins médicaux dans l’hexagone.

A en croire des informations recueillies auprès des socialistes de France et confirmée par des sources proches du palais, l’ancien second du président Abdou Diouf, au sein du parti de Léopold Sédar Senghor, est mort à Bordeaux. Il vivait depuis plusieurs semaines en France où il suivait des traitement médicaux. Absent du territoire national au lendemain de la dernière présidentielle, le patron des socialistes sénégalais s’était emmuré dans un silence assourdissant alors que les sages de son parti l’appelaient à intervenir en faveur de Khalifa Sall.

Acteur majeur de la victoire de Macky Sall à la présidentielle de 2012, Ousmane Tanor Dieng est aussi l’homme qui a précipité la décripitude de son parti en causant les départs successifs de Djibo Leyti Ka et de Moustapha Niasse lors de ce fameux congrés dit sans débat en 1996 au cours duquel, le président Abdou Diouf lui avait confié les rênes du PS causant la cassure du parti.

Depuis lors, l’homme qui a essuyé un cinglant échec à la présidentielle de 2007 et s’était résolu, en 2012, à se ranger du côté de Macky Sall. Et, pour ce soutien, il a été récompensé par un poste de président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) . Et ce strapontin l’avait empêché d’envisager de faire face à Macky Sall et de remettre le PS dans le jeu démocratique.

Comme il ne pouvait aussi accepter aucune opposition d’aucun membre de son parti aussi longtemps que Macky Sall aurait des ambitions. Cette situation avait d’ailleurs conduit à la scission du parti socialiste et à l’incarcération du maire de Dakar, Khalifa Sall, qui s’était vertement opposé à son ralliement au projet du patron de l’APR. L’homme qui vient de tirer sa révérence à l’age de 72 ans a été au cœur de tous les dossiers chaud de la République au cours de ces 40 dernières années.

Laisser un commentaire