Opinions: Les sérieuses conséquences de la guerre en Ukraine dans le reste du monde

La guerre semble si loin, des répercussions très conséquents dans le monde. La Russie est le troisième exportateur de pétrole avec 5 millions de baril par jour dont, 13% de carburant de nos rues provient de là-bas. Depuis le 24 février 2022, la Russie entre en guerre avec Ukraine au motif que le rapprochement de l’Ukraine à l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord(OTAN) menacerait la sécurité intérieure de la Russie.

A ce titre, autant d’interrogations nous viennent à l’esprit : Qu’est ce qui arrivera à ces exportations de pétrole qui sont coincés dans les ports ?Qu’est ce qui se passera si le monde bloque la Russie de son exportation de pétrole ? Aujourd’hui le prix du pétrole a changé radicalement, il y’a une semaine le prix du baril était à 110 dollars, actuellement c’est à 140 dollars. Les consommateurs n’ont pas besoin de pétrole brut mais quand les Raffineries demandent plus d’argent aux distributeurs, ces derniers demandent plus aux stations d’essence et les stations d’essence demandent plus d’argent aux consommateurs. Aussitôt le prix du pétrole grimpe, le transport devient difficile, le déplacement devient difficile, l’utilisation de voiture devient chère, le transport de marchandises devient cher et cela complique la vie de tout le monde. Puisqu’ on dit souvent si le prix du pétrole brut augmente, le coût de la vie monte et la vie devient très difficile à gérer, la nourriture devient chère, le prix des produits du supermarché galope (fruits, légumes, accessoires etc…).

A titre d’illustration : Un supermarché dépense d’énormes somme d’argent pour payer les transporteurs et les transporteurs dépensent beaucoup plus d’argent pour les initiateurs, enfin si le prix du carburant monte toute la vie change. Si le carburant devient cher, ceci peut avoir un impact sur le cout de la vie car l’inflation entraine souvent la surenchère avec des conséquences directes sur le panier ménager. La destruction de l’Ukraine jouera un rôle désastreux dans notre vie :
1- Chaque jour pour chaque minute, il y’a l’incertitude par rapport à la distribution du
pétrole ;
2- L’isolement économique de la Russie à travers les sanctions des occidentaux aura un
impact négatif dans notre vie de chaque jour ;
3- Les Banques Russes déjà étaient sujet de sanction en ce moment. Elles n’ont pas accès au système SWIFT (système de communication entre banque permettant les échanges de transactions d’un compte à un autre compte) crucial à l’existence au monde du capitaliste
car pour envoyer de l’argent, il faut faire usage du système SWIFT.

La plupart des Banques Russes sont sanctionnés et ne peuvent pas faire de transaction à travers le système SWIFT, beaucoup de Russe sont incapables de retirer leurs argents. 40% de gaz qu’utilise l’Europe provient de la Russie et ça passe par Ukraine donc l’Europe est totalement dépendante de la Russie. L’Ukraine est la deuxième réserve de gaz en Europe, si la guerre continue et si l’occident continue de sanctionner la Russie la situation va devenir catastrophique. Les USA ont des réserves de gaz qu’ils n’utilisent pratiquement pas à part dans des situations comme celui-ci.

Et l’Europe dans tout ça ?

Tout d’abord, il faut souligner que la plus grande quantité mondiale d’huile tournesol provient d’Ukraine et une grande quantité environ (380000 tonnes) est bloqué dans les ports. C’est cette huile que nous utilisons pour faire des frites et griller nos steaks. Ce qui veut dire que manger à la maison coutera très cher. Ensuite, Il s’en suit que l’Ukraine soit aussi l’un de quatre premiers exportateurs de maïs dans le monde. La Russie et l’Ukraine produisent 19% de maïs et cette guerre aura un effet catastrophique sur les produits à base de maïs ou relatif au maïs. Enfin, il y’a le blé où la Russie est le plus grand producteur de blé dans le monde environ 20% provient et 10% produit par l’Ukraine. Dans beaucoup de pays, la nourriture principale est consistée de blé (le pain, les cakes, les pâtes etc…). De par toute cette productivité, on peut déduire que la Russie et l’Ukraine jouent un rôle très important dans notre consommation et de notre nutrition.

Qu’en est-il de l’Afrique ?

Composée de 1,4 milliard d’habitants en 2022 soit 18 % de la population mondiale et dépendante de l’extérieure. L’Afrique risque d’être durablement touchée par la guerre en Ukraine. Mais en quoi ça nous concerne ? En 2021, 70% de blé Russe est parti en Asie et en Afrique. Ce qui fait qu’aujourd’hui l’Afrique bénéficie largement de blé Russe qui certainement sera impacté avec cette guerre. Tous les produits à base de blé seront augmentés de prix mais l’Europe sera touchée de manière désastreuse parce qu’elle dépend beaucoup de l’Ukraine et de la Russie.

L’impact de la situation actuelle en Russie et en Ukraine sera désastreux parce que la plupart de ce que nous mangeons tous les jours proviennent de la Russie ou de l’Ukraine.
Les pays doivent chercher les solutions plus amicales au lieu de prendre des positions. A peine quelques jours cette guerre a déjà un impact significatif sur la production globale. Des conséquences sur la production de l’énergie, sur la production d’or, la production de pierre précieuse, la production de charbon, la production de fertilisants, la production de beaucoup de choses nécessaires à notre existence.

L’Afrique sera affectée dans les jours à venir, déjà en Afrique de Sud le prix du carburant a
grimpé, ceux qui ont des salaires plus ou moins normal subissent déjà les conséquences de cette guerre. Il y’aura beaucoup de pays d’Afrique surtout ceux à l’économie fragile qui seront affecté parce que la plupart d’entre eux dépendent largement de la Russie pour la production du pétrole, de carburant, de blé, d’huile tournesol et beaucoup d’autres choses. Au-delà de qui a raison et qui a tort dans cette histoire nous subirons tous les conséquences de cette guerre désavantageuse que vivent les Russes et les Ukrainiens.

Par ISMAILA DIADAMA
Doctorant à Jilin University en Economie industrielle
Email : [email protected]

Laisser un commentaire