crash de Missirah: l’enquête toujours au point mort ,1 ans déja

    crash de Missirah

    Texte alternatif de la bannière

    14 mars mars 2018- 14 mars 2019, 1 an déjà que s’écrasait au large de Missirah l’hélico de type Mil7 de l’Armée sénégalaise. Un accident qui a fait 8 morts et dont l’enquête n’a toujours pas été bouclée.!

    L’hélico avait à son bord 20 passagers dont 14 membres de l’équipage. Heureusement, qu’il y a eu l’intervention à temps des pêcheurs qui ont pu sauver une bonne partie des passagers. Un drame survenu il y a un an de cela mais jusqu’à présent l’enquête n’a pas encore livré ses secrets. Selon l’Obs qui est retourné sur les lieux du drame, l’endroit garde toujours les stigmates du choc.

    Aussitôt après le crash, les éléments de la Section de recherches se sont rendus sur les lieux pour recouper toutes les pièces susceptibles de déterminer les causes exactes du crash. Ils sont retournés à Dakar avec les enregistreurs  de l’hélicoptère de l’Armée sénégalaise.

    Mais ces enregistreurs sont inexploitables à cause d’une défaillance antérieure, renseigne le journal. D’ailleurs, ajoute-t-il, les éléments de la Section de recherches se sont même déplacés jusqu’en Russie pour une lecture des enregistreurs.

    L’enquête a été bouclée depuis longtemps par la Section de recherches qui ont transmis le dossier au procureur de la région de Fatick. Mais aujourd’hui l’enquête est toujours au point mort. Ce qui pousse à se poser la question de savoir si les causes de l’accident seront un jour connues?

    Laisser un commentaire