Scrutin du 24 février : Tout résultat prématuré est interdit par Cena

Scrutin du 24 février

La Cena se prononce sur la proclamation des résultats du vote. Et c’est pour interdire toute déclaration prématurée sur les résultats.

« Après le scrutin présidentiel du dimanche 24 février 2019, qui s’est globalement bien déroulé sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger, le dépouillement des votes se poursuit et les résultats sont en train d’être collectés par les structures habilitées« .

La Cena rappelle qu’à l’issue du scrutin, les procès-verbaux des bureaux sont transmis à la Commission départementale de recensement des votes. Après avoir recensé tous les votes, celle-ci transmet son procès-verbal à la Commission nationale de recensement des votes, appelée à proclamer les résultats provisoires du scrutin.

Aux termes de l’article L.86 du Code électoral, « la proclamation provisoire des résultats intervient au plus tard, à minuit le vendredi qui suit le scrutin », tandis que l’article LO.139 dispose : « Il revient au Conseil constitutionnel d’effectuer la proclamation définitive des résultats, conformément aux dispositions de l’article 35 de la Constitution. »

En conséquence, la Cena, soucieuse de voir se prolonger l’atmosphère générale de calme, de paix et de sérénité qui a marqué le vote du dimanche 24 février 2019, appelle les candidats et leurs partisans, ainsi que les acteurs de la société civile et la population, à s’abstenir de faire une quelconque déclaration prématurée sur les résultats.

« Elle appelle, comme à l’accoutumée, les acteurs politiques à adopter le même comportement exemplaire que celui observé par les citoyens, qui ont mis en avant leur esprit civique au cours de la journée du dimanche 24 février 2019 ».

LAISSER UN COMMENTAIRE