Politique : Ahmed Aidara fait appelle de sa condamnation après sa libération

Politique : Ahmed Aidara fait appelle de sa condamnation après sa libération

Ce lundi tout les yeux étaient rives à Guediawaye au Tribunal de grande instance de Pikine-Guediawaye ou se tenait le procès de Ahmed Aidara et ses compagnons, arrêter lors des manifestations de l’opposition du 17 juin, pour avoir participe à une manifestation non autorisée, provocation d’un attroupement et trouble à l’ordre public.

Le maire de la ville de Guediawaye et ses huit co-prévenus, juges hier au tribunal de grande instance de Guediawaye, sont libre. Néanmoins, ils pourraient ne pas se rendre à la prochaine manifestation interdit appelle par l’opposition, le 29 juin prochain, en raison de la peine d’un mois de sursis retenu contre eux. Le procès d’Ahmed Aidara, trois éléments de sa garde reprochée, son chef de cabinet et quatre collaborateurs qui lui sont fidèles et disent obéir à ses moins consignes, s’est tenu ce lundi. Le juge a commence les interrogatoires en dissociant les infractions retenues contre l’édile de la ville de Guediawaye et ses co-prévenus, ce qui provoque un indice.

A Ahmed Aidara, il est reproché d’avoir incité à un attroupement non arme, trouble à l’ordre public et d’avoir participée à une manifestation interdit. Aux autres d’avoir participée à une manifestation non autorisé. Le procureur de la République explique, dans son réquisitoire, que le droit à la marche et et l’association et le respect du droit à la liberté de réunion et de manifester, sont encadres par les dispositions de la loi.

Il finit par requérir 6 mois de prison, dont un mois ferme, contre les prévenus. Prenant la parole, les avocats de la défense vont en plus défendre leurs clients, faire le procès de la magistrature. Tour à tour, ils vont démonter point par point ce qu’ils assimilent à une restriction et un musellement des libertés. Pour la défense, aucune infraction n’a été commise par leurs clients, et ils ont demandés la relaxe pure et simple.

Laisser un commentaire