Mise à la disposition du parquet: Cheikh Bamba Dieye crie sa colère dans l’affaire Khalifa Sall

Mise à la disposition du parquet: Cheikh Bamba Dieye

0

Le député Cheikh Bamba Dièye est frustré par le sort que ses camarades ont réservé au maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall. Après avoir boudé la salle, il est allé à la rencontre des journalistes pour étaler la profondeur de son amertume.

Le député Cheikh Bamba Dièye n’est pas enchanté par le sort réservé à son collègue socialiste, Khalifa Ababacar Sall. Sorti précipitamment de la salle où les pros Khalifa Sall ont été mis en minorité,  le patron de FSD BJ a déclaré que « ce pays que nous avons en commun a été piétiné dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale ».

Comme le pays, Cheikh Bamba Dieye croit savoir que la Constitution, le Droit ainsi que le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale ont pris un sacré coup de poignard. Bien que sonnés par ce quitus donné au procureur de la République pour trainer le maire de Dakar devant les tribunaux, des collègues de Khalifa Ababacar Sall ont déclaré qu’ils sont prêts à relever le défi.

Même si le choc de la trahison de collègues député est dur à accepter. « Puisqu’aujourd’hui, on lui a refusé la possibilité de se présenter à l’Assemblée Nationale, on lui a aussi refusé de se présenter le jour de l’installation de l’assemblée Nationale, une commission ad hoc tout comme la possibilité de se présenter devant la commission de plénière comme le lui permet le droit. » A déclaré Cheikh Bamba Dièye.

Je ne pense pas qu’on soit dans un pays avec une justice indépendante. Mais, on est dans une parodie de justice. Dans le rapport de la commission Ad hoc, sur plus d’une dizaine de pages, il y a que 5 lignes qui ont été concernés. « Pour cela, pour ces manquements et entorses graves, nous acceptons pas la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall ». A déclaré le député.

« Comment est ce que des honorables députés, comment est-ce que des gens peuvent-ils sacrifier leur collègue ? Comment est-ce qu’on peut construire un état de Droit? Comment est-ce qu’on peut construire l’idée que nous avons, au Sénégal, autant de haine? » S’est interrogé Cheikh Bamba Dieye avant de prédire que « celui qui est derrière tout ça finira très mal. »

Cheikh Bamba Dièye précisé qu’il va continuer la lutte avec ses collègues. Et il a annoncé que « l’ensemble des députés de l’opposition sont dernier le président Modou Diagne Fada, coordinateur des non-inscrits  et le président du groupe liberté et démocratie, Me Madické Niang, pour ensemble travailler main dans la main.« 

Laisser un commentaire