Cheikh Niass : “C’est Ahmed Khalifa qui remplace Sidy. Moi, je ne fais que gérer Walf”

Cheikh Niass : “C’est Ahmed Khalifa qui remplace Sidy. Moi, je ne fais que gérer Walf”

Ce vendredi 04 décembre 2020 marque le deuxième anniversaire du décès de Sidy Lamine Niass. Un prétexte pour WalfQuotidien de tendre le micro à Cheikh Niass, administrateur du Groupe Wal Fadjri. Dans cet entretien, le jeune patron de Walf dresse le bilan de ses deux années de gestion. Il en profiter pour revenir sur ses relations avec son oncle, Ahmed Khalifa Niass, jadis heurtées.

Retour à la normale

Entre Cheikh Niass et son oncle, tout est rentré dans l’ordre. Une occasion pour le successeur de Sidy Lamine Niass de rendre hommage à son oncle. “Il y avait quelques incompréhensions, mais c’est un homme profondément bon. Il est foncièrement juste et honnête“. Puis il poursuit  “Ahmed Khalifa Niass, depuis un an déjà, c’est lui qui prend en charge la famille de Sidy Lamine. C’est lui qui paie les dépenses quotidiennes et la scolarité des enfants. Il prend tout en charge et me dit je te laisse travailler. Je te laisse gérer WalFadjri et tu me laisses la famille». Actuellement, c’est lui qui remplace Sidy. Moi, je ne fais que gérer Walf. Il est présent et nous aide moralement et financièrement. J’aime bien cette phrase qu’il me dit souvent. Cheikh, si tu réussis à WalFadjri, c’est moi qui ai réussi, c’est Sidy Lamine qui a réussi. Si tu échoues, c’est nous deux qui avons échoué et je ne te laisserai jamais échouer. Ahmed Khalifa Niass est un père à qui je tiens, aujourd’hui, à rendre un hommage appuyé. C’est une personne très généreuse. Mon grand-père, Mame Khalifa Niass, disait qu’il faut étaler le bien, le mal aussi il faut l’étaler pour que tout le monde le sache. Tout le monde sait qu’Ahmed Khalifa est un homme de savoir, un passionné pour son pays. Mais aussi et surtout, c’est un homme qui est profondément généreux, un homme qui aime partager. Ahmed Khalifa Niass se définit comme quelqun qui aime partager son savoir et son avoir.”

Laisser un commentaire