Privés étrangers qui garnissent leurs comptes bancaires, à l’aide de nos terres : zoom sur les bouffeurs d’hectares

Parmi ces sociétés étrangères, explique “SourceA” dans sa livraison de ce jeudi, figure la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) qui a avalé au moins, 12 000 de nos hectares. Ce n’est pas tout car déjà, en 2010, la Société chinoise Datong Trading Entreprise (Dte) surfait sur 60 000 hectares cédés sous Abdoulaye Wade, pour produire du sésame.

Quant à la compagnie agricole de Saint-Louis, ajoute le journal, c’est une assiette foncière de 5 300 ha de terres cultivables dont il est question. Nos confrères ont livré une longue liste d’entreprises venues d’ailleurs et qui se gavent de nos pauvres terres.

Laisser un commentaire