Affaire Woury Diallo : Le directeur des grâces évoque « un dysfonctionnement »

    Affaire Woury Diallo : Le directeur des grâces évoque « un dysfonctionnement »

    Texte alternatif de la bannière

    e Directeur des Affaires criminelles et des Grâces du ministère de la Justice a enfin accepté de briser le silence. Dans cet morceau choisi dans l’entretien exclusif accordé à iRadio et Emedia.sn, il s’est prononcé sur la polémique née de la grâce accordée à Mamadou Woury Diallo, condamné pour trafic de faux médicaments et dont la procédure était encore pendante devant la justice.

    Mandiaye Niang avoue qu’il y a un dysfonctionnement, avant de rejeter les accusations selon lesquelles, il y a une mafia autour de la grâce. « Quand il y a des cas de dysfonctionnement à l’interne, on essaye toujours de savoir ce qui a pu mal se passer. Peut-être, ce n’est pas le lieu de venir après pointer du doigt où cela a pu mal tourner.

    Aujourd’hui, ce qui nous préoccupe surtout au niveau de la Direction, du ministère, c’est de régler les problèmes qui doivent être réglés et faire en sorte que les cas de dysfonctionnements qui ont pu exister par le passé soient résolus. Et cela, je puis vous assurer qu’on y a travaillé. S’il y a une mafia, je ne suis pas au courant.

    Ce qu’il faut savoir de la grâce, c’est qu’elle ne préjudicie pas aux intérêts des victimes. Cette grâce ne fait pas disparaître les intérêts civils. Les victimes seront toujours en droit d’aller réclamer devant le tribunal, la réparation du préjudice subi. Même une loi d’amnistie n’efface pas le préjudice. Autour de moi, ce sont des gens qui travaillent en toute intégrité. »

    Laisser un commentaire