Affaire Mangara: Avec la disparition de Dakarposte, Mamadou Ndiaye et Cheikh Amidou Kane règlent leurs comptes à la police

Affaire Mangara: Avec la disparition de Dakarposte

Après le verdict du tribunal correctionnel de Dakar qui a déclaré le journaliste Mamadou Ndiaye, directeur de publications et unique employé de Dakarposte, coupable des délits de diffamation, les conséquences de l’affaire Ndèye Maty Fall Mangara continuent d’occuper les enquêteurs de la police. Hier, ce sont les deux anciens partenaires de Dakarposte qui ont soldé une partie de leur contentieux devant les policiers du commissariat central de Dakar.

L’affaire Ndèye Maty Fall Mangara est très loin de connaitre son épilogue. Si, conformément aux réquisitions du procureur Aly Ciré Ndiaye, la justice a reconnu le directeur de publications de Dakarposte coupable des délits de diffamation, le juge Ndary Diop a été plus sévère que le maitre des poursuites en condamnant Mamadou Ndiaye à un an de prison ferme. Pour que cette sanction serve de leçon aux journalistes kamikazes, le président du tribunal a décerné un mandat d’arrêt contre le coupable -qui n’était pas dans la salle au moment du délibéré-, a ordonné la suspension du site Dakarposte, condamné Mamadou Ndiaye à payer 10 millions de F CFA à Mme Mangara, Ndèye Maty Fall et ordonné la publication de la présente décision dans tous les sites d’information. Pour couronner le tout, le juge Ndary Diop a ordonné l’exécution provisoire de ces décisions. Alors, Appel ou sans Appel, Mamadou Ndiaye a déjà un lit qui l’attend à Reubeus.

Bien que trop lourdes pour les maigres épaules de Edouard …pardon de Mamadou Ndiaye, ces sanctions ne sont qu’un petit aperçu de ce qui attend l’élément hors du commun de la presse sénégalaise. Alors que l’autre plainte pour chantage, association de malfaiteurs et extorsion de fonds impliquant Mamadou Ndiaye, Cheikh Amidou Kane et Ndèye Aminata Dièye dort encore dans les tiroirs du procureur de la République, voici que les complices d’hier ont décidé de vider leur contentieux à la police. Cette fois-ci, c’est Mamadou Ly, le patron de www.afriquemidi.com qui a déclenché une procédure judiciaire à l’encontre des partenaires de Dakarposte. Et après un premier passage devant les enquêteurs du commissariat central jusque tard dans la nuit de jeudi -jour où le tribunal a rendu son verdict dans le volet diffamation-, les protagonistes ont passé la soirée du vendredi devant les mêmes policiers.

« Je n’ai jamais participé au complot contre Mme Mangara Ndèye Maty Fall, c’est un deal fait par Mamadou Ndiaye tout seul »

« C’est Cheikh Amidou Kane, concepteur du site, qui m’a vendu Dakarposte.com Et, alors que j’ai repris une enquête publiée par Kewoulo, Cheikh Kane m’a appelé et reproché le fait de reprendre cet article que j’ai trouvé excellent et de qualité sur le plan technique et purement informatif. » A déclaré Mamadou Ly. Comme avec Mamadou Ly, l’affaire Mangara avait avait d’abord opposé Mamadou Ndiaye et Cheikh Kane. Dans ses confidences faites à Kewoulo -à qui il n’en veut pas d’avoir fait un excellent travail d’investigation (sic)-, Cheikh Amidou Kane a tenu dire qu’il n’a rien à avoir avec le complot visant à ternir l’image de Mme Mangara, Ndèye Maty Fall. « Moi je ne connais pas Mme ni M. Mangara, c’est Mamadou Ndiaye qui a fait son deal avec mon site. C’est lui qui m’a envoyé la capture d’écran WhatsApp que j’ai montré à la fille pour frimer et la séduire. Maintenant, avec cette affaire de chantage et d’extorsion de fonds que Ndèye Aminata Dièye a tenté toute seule pour soutirer de l’argent à Mme Mangara,  Mamadou Ndiaye veut me sacrifier. Et, cela, je ne l’accepterai pas. »

Cette reconnaissance tardive du travail de Kewoulo avait poussé le concepteur du site -qui détient toujours les codes d’accès du site- à interdire l’accès au Dirpub de Dakarposte après que ce dernier ait écrit un article dans lequel Ndiaye se lavait à grande eau et jetait son compère, décrit comme le principal auteur, en pâture. Comme nous l’avions écrit tantôt, Mamadou Ndiaye s’est retrouvé pendant plusieurs semaines sans son Site des exclusivités. « C’est à cette période-là que Amidou Kane m’a vendu le site, en me transmettant les codes« , a reconnu Mamadou LY. Avec Dakarposte, Mamadou Ly comptait refaire la réputation du site, en effaçant tous les articles insultants et diffamatoires écrits à l’encontre d’honnêtes citoyens.

« Le même site Dakarposte vendu à Cheikh Amar par Mamadou Ndiaye »

Mais, alors qu’il venait de vendre Dakarposte.com, Cheikh Amidou Kane réactive aussitôt Dakarposte.net et .info et redirige tous ces noms de domaine sur Dakarposte.com et se rabiboche, dans la foulée, avec Mamadou Ndiaye qui reprend ses fonctions de Dirpub, ne laissant à Mamadou Ly que ses yeux pour pleurer. Décidé à entrer dans ses droits, Mamadou Ly va se battre auprès de l’hébergeur sénégalais des sites, Kheweul.com. Ce dernier lui donne gain de cause et lui cède tous les droits sur le nom de domaine. Fort de cette victoire, Mamadou Ly désactive Dakarposte.com, qui est désormais introuvable sur le net. Et, à son tour, fait sienne cette affirmation littéraire qui voudrait que « l’ennemi de mon ennemi (soit) mon ami ». Et se lie « pour la circonstance » à Mamadou Ndiaye qui revendique la paternité exclusive du nom de domaine. Pour voir clair dans cette affaire, il ne restait à Mamadou Ly que de porter plainte contre le duo.

Face aux enquêteurs, si tout le monde est resté campé sur ses positions jusqu’à 23 heures, ce jeudi, la décision du juge a précipité les choses. Hier, vendredi, Cheikh Amidou Kane a cédé le site à Mamadou Ndiaye qui s’est engagé à payer la somme encaissée par son ex-compère. « On s’était entendu sur 2 millions cinq cents mille Francs. Mais, Mamadou Ly ne m’a donné qu’un million. » A reconnu Cheikh Amidou Kane. Puisqu’il est reconnu que quand on reprend une entreprise on hérite de ses actifs comme de ses passifs, Mamadou Ndiaye à qui est revenue la paternité de Dakarposte.com s’est engagé à payer le million encaissé par Cheikh Amidou Kane. Pourtant, avant la vente à Mamadou Ly, ce même site avait déjà fait l’objet d’une vente auprès du milliardaire Cheikh Amar. « C’est mamadou Ndiaye qui a lui avait vendu le site alors que j’en suis le propriétaire« , a déclaré Cheikh Amidou Kane qui ne sait pas ce que son complice de toujours a fait de cet argent.

Au moment où ces lignes sont écrites, Mamadou Ndiaye, Cheikh Amidou Kane et Mamadou Ly sont au commissariat central de Dakar pour signer une reconnaissance de dettes et un échéancier de remboursement. Et, sil est content de se séparer de ce maudit nom de domaine -condamné par la justice à disparaitre-, Mamadou Ly prie Allah de retenir, encore et pendant quelques temps, la main du procureur afin qu’il ne décerne pas le mandat d’arrêt avant que Mamadou Ndiaye n’ait signé l’engagement de lui rembourser son argent.

Laisser un commentaire