France: L’APR perd sa coordinatrice de l’Essonne au profit de Mankoo Wattu Sénégal

France: L'APR perd sa coordinatrice

0

La coalition Benno Book Yaakar/France et son mentor, l’APR, ont enregistré une cuisante défaite, cet après midi. La patronne de la coalition présidentielle, dans l’Essone, a déposé armes et bagages chez l’adversaire, la coalition gagnante Mankoo wattu Sénégal de Abdoulaye Wade.

Tête de pont du parti présidentiel dans l’Essonne (91), première et unique patronne d’une coordination de l’APR en France, Aissata Mbodj, celle-là qui avait, il y a quelques mois, organisé un meeting de l’APR resté unique dans les cahiers d’or du parti du président Macky Sall et fait venir toute la France, à Grigny, sous les fenêtres des bars  d’immeubles qui ont vu grandir Amédy Coulibaly, a claqué la porte de Benno.

Comme si la seule évocation de son départ de la coalition présidentielle, à moins d’une semaine des législatives, ne suffisait pas à son bonheur, Aissata Mbodj a organisé, ce soir, un grand meeting de ralliement au Pds, son parti d’origine. Son parti de coeur. Et à Grigny, dans cette banlieue parisienne, c’est tout le bataillon des héritiers de Wade qui a répondu présent à l’invitation de celle que les éternels wadistes conspuaient il y a quelques mois.

De Maïssa Touré à Cira Gnamé, Berthe Souané, Khadidiatou Keïta en passant par Mamadou Dramé, le responsable de la communication de Cikaw, tous ont été au rendez-vous et applaudi celle qui était, jusque-là, le cuirassier de Mme Mbacké Awa Diop, la présidente contestée du mouvement des femmes de l’APR en France. Et vice-consul du Sénégal à Paris.

Très liée à la mal aimée de l’APR, Aissata Mbodj -qui vient de matérialiser son départ de l’APR avec ce meeting de ralliement au Pds- s’en va au moment où Mme Awa Diop Mbacké est de plus en plus isolée au sein du parti au pouvoir. Et cela malgré les mises en garde, mainte fois renouvelées, du chef de l’Etat, le patron du parti.

Ce départ de la coordinatrice de l’Essonne est d’autant plus inconfortable pour l’APR que sa responsable des femmes, Mme Awa Diop Mbacké, ne participe pas aux manifestations pour appeler les Sénégalais à voter pour les deux désignés de Benno France: Demba Sow et Djénéba Séne.

Si elle est très liée à Demba Sow, le coordonnateur de l’APR France, Mme Awa Diop Mbacké est, par contre, allergique à Djénéba Séne, sa première adjointe au sein du mouvement des femmes. Parce que, avec un noyau dur composé d’une dizaine de femmes, la candidate investie de Benno Book Yaakaar était très active dans la rébellion organisée pour défenestrer Mme Awa Diop Mbacké, accusée de « travailler pour la perte de Macky Sall« . « Et, aujourd’hui, c’est de bonne guerre que Mme Mbacké refuse de mouiller le maillot pour la voir élue députée« , acquiesce une source parisienne de l’APR.

Parce que, en investissant Djénéba Séne comme candidate de Benno, le président Macky Sall est suspecté avoir conforté la position des contestataires. Et même si Aissata Mbodj nie que son départ de Benno soit lié à ces considérations crypto-personnelles comme à de possibles frustrations liées aux querelles d’investitures, tout le monde, en France, sait que des responsables du parti présidentiel travaillent à l’échec de la liste de Benno en France.

Laisser un commentaire