Urgent: Des « fils à papa » arrêtés par la gendarmerie après la mort suspecte de Hiba Thiam

Ils sont au nombre de 7. Sept jeunes gens issus de la haute bourgeoisie dakaroise. Et, ils sont actuellement en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Ngor, en région dakaroise. Soupçonnés d’avoir participé à une soirée holé holé alors que le pays tout entier est confiné sous un couvre feu qui commence tous les jours à 20 heures, ils sont au cœur d’une affaire de consommation de drogue ayant conduit à mort d’homme.

L’affaire Hiba Thiam, du nom de cette directrice financière et administrative de la société « Africa Consulting & Trading » continue d’occuper les gendarmes. Retrouvée inconsciente dans un appartement et vomissant du sang, Hiba Thiam est décédée à l’arrivée des secours. Après le constat du décès de cette jeune dame aux Almadies, dans l’appartement de Rouguy Diao, la fille du milliardaire Baba Diao, fondateur de Itoc, la gendarmerie -qui a compétence sur la zone- a ouvert une enquête.

A en croire des sources judiciaires consultées par Kewoulo, « ce sont des enfants de la haute bourgeoisie » dakaroise qui sont dans le viseur des enquêteurs. « Tout porte à croire que la dame est morte d’overdose. Et le reste de la bande l’avait abandonnée et a fui. » Ont laissé entendre des sources de Kewoulo.

Présentée comme l’organisatrice de cette soirée privée, Rougy Diao a été interpellée et gardée à vue. Comme elle, Dame Amar, le fils de feu Ahmeth Amar, le patron de NMA Sanders, est sur le tableau de chasse. Après avoir précipitamment quitté le lieu du drame et faussé compagnie aux gendarmes, il a été cueilli, ce soir, dans un appartement à la cité Biagui. Conduit à la brigade de Ngor, il est actuellement placé en garde à vue.

La même rigueur du code de procédure pénale a été imposée à Amadou Niane, le fils de Diouldé Niane, le patron de Sonam Assurance, l’une des plus grandes fortunes du Sénégal. Connu de la justice pour une affaire de drogue dure, Amadou Niane avait été arrêté par la Section de Recherche de Dakar. Mais, alors qu’il devait être lourdement sanctionné -puisqu’il avait été interpellé avec Haschisch-, le tribunal ne l’avait condamné qu’à une symbolique peine de sursis. Une affaire réglée discrètement.

Comme eux, une française aussi a été cueillie. Elle se trouve actuellement en garde à vue. Il en serait de même d’un « garçon de Baba Diao« , sans que l’on ne connaisse, à l’étape actuelle de l’enquête de Kewoulo, l’identité de cet enfant.

Toutefois, Kewoulo rappelle que l’un des fils de ce milliardaire, ami du chef de l’Etat -le premier décret signé par Macky Sall a été de nommer Baba Diao comme son conseiller spécial- avait été mêlé au meurtre d’un vigile qui travaillait dans un hôtel de Ngor. Alors que tous les autres avaient été envoyés en prison, le fils de Baba Diao a été exfiltré du groupe. Pendant que les fils de pauvres gorgorlu avaient été envoyés en prison, celui de Baba Diao a été discrètement remis en liberté.

Laisser un commentaire