Booba réagit après la fusillade sur le tournage de « GLAIVE »

    Booba réagit

    Une quinzaine de personnes armées ont débarqué dans un entrepôt d’Aulnay-sous-Bois où se déroulait le tournage, pour s’en prendre à l’artiste, absent à ce moment-là.

    PEOPLE – Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps avant d’obtenir une réaction du « Duc ». Alors qu’une fusillade a éclaté à la fin du tournage de son clip « GLAIVE » dans la nuit de mardi à mercredi à Aulnay-sous-Bois, Booba a réagi à sa manière à cet incident.

    L’interprète de « Validée » a partagé une vidéo  de lui sur son compte Instagram en story ce même jour. On le voit assis dans un véhicule. Derrière lui, une télévision est allumée sur BFMTV. Elle est en train de parler de l’affaire en question.

    On entend d’abord Booba prononcer le prénom du rappeur Kaaris, « Armand ». La vidéo, qui ne dure que dix secondes, se termine ensuite sur l’une de ses phrases: « C’est nwar tout ça », un gimmick de l’artiste qui fait référence à quelque chose de sombre.

    Cet événement intervient un an après la violente rixe qui avait éclaté à l’aéroport d’Orly entre Booba, Kaaris et des membres de leur entourage. Une peine d’un an de prison avec sursis avait alors été prononcée contre les deux rappeurs.

    Ils se sont depuis donné rendez-vous en Suisse pour un combat d’arts martiaux mixtes censé régler leurs différends. Mais les autorités suisses ont annoncé le 16 août avoir annulé l’autorisation initialement donnée pour ce combat très attendu dans le milieu du rap français.

    LAISSER UN COMMENTAIRE