EUROPE : Deuxième journée de violences à Hambourg en marge du G20

EUROPE : Deuxième journée de violences

0

Melania Trump bloquée dans sa résidence, délégations en retard, pneus crevés… À Hambourg, les affrontements entre policiers et manifestants anti-G20 ont perturbé, vendredi, le programme des dirigeants les plus puissants du monde.

Comme la veille, les affrontements entre policiers et manifestants hostiles au G20 ont perturbé, vendredi 7 juillet, le programme des dirigeants les plus puissants du monde, à quelques heures de la première rencontre en tête à tête entre Donald Trump et Vladimir Poutine.

Melania Trump bloquée dans sa résidence, délégations en retard à cause des manifestations, pneus des voitures de la délégation canadienne crevés : les protestataires qui avaient promis « l’enfer » pendant le rassemblement battent sans discontinuer le pavé depuis jeudi soir, multipliant les incidents et contraignant la police à demander du renfort.

« La police de Hambourg n’a pas pu nous donner la permission de sortir » de la maison d’hôte du gouvernement local de Hambourg, splendide villa au bord de l’eau, a expliqué la porte-parole de l’épouse du président américain, Stephanie Grisham.

Ambiance électrique

Dans les rues de cette ville portuaire du nord de l’Allemagne, des voitures de police ont été incendiées, environ 160 agents légèrement blessés et au moins 45 personnes arrêtées. Aucun bilan des blessés parmi les manifestants n’était disponible.

Ces affrontements font écho à l’ambiance électrique à l’intérieur de l’enceinte ultra-sécurisée où se sont réunis les chefs d’État et de gouvernement les plus puissants du monde jusqu’à samedi. Avec en point d’orgue le premier face-à-face entre Donald Trump et Vladimir Poutine, prévu à 13 h 45 GMT.

Intimidation et diversion

Les deux hommes ont échangé une première poignée de main et quelques mots en fin de matinée, à l’ouverture du sommet.

Outre ce temps fort diplomatique, le G20 va débattre de sujets difficiles, comme le climat et le commerce. Les États-Unis ont déjà remis en cause les accords de Paris sur le climat. Ils agitent en outre des menaces de taxes contre la Chine sur l’acier et contre l’Allemagne dans le secteur automobile.

France 24

Laisser un commentaire