Touba: Un policier accusé être l’auteur du tir qui a blessé Arame Fall

Touba: Un policier accusé être l'auteur du tir

0

Victime des tirs au cœur de la controverse à Touba, Mme Arame Fall a brisé le silence depuis son lit d’hôpital. Contrairement à l’information distillée, dans l’opinion, par la police nationale, la blessée a annoncé que c’est un policier qui lui a tiré dessus. Et a annoncé être capable de le désigner.

Alors que la police sénégalaise a sorti son fameux communiqué et annoncé être à la recherche d’un certain Abdou Dieng, présumé auteur des coups de feu tirés sur un public civil et non armé, c’est l’une des victimes des balles aveugles qui vient gripper la machine de communication du ministre de l’intérieur.

Hier, sur son lit d’hôpital, Mme Arame Fall, l’une des femmes quia reçu une balle lors des échauffourées du marché Occas, à Touba, a déclaré que « c’est un policier qui (lui) a tiré dessus« . Mieux, la dame qui a raconté en long et en large les conditions dans lesquelles elle a été atteinte, par le projectile de 6.62, a déclaré être en mesure d’identifier le fonctionnaire en question.

« Si on m’amenait devant tous les policiers, de Touba, je pourrais facilement identifier l’auteur du tir. Parce que je l’ai bien regardé quand il dégainait son arme et me braquait. C’est à ce moment que je me suis levé et me suis dirigé vers la maison des Dia où je comptais me réfugier. C’est à ce moment-là que j’ai reçu la balle. » Reconnaissante envers le Ciel d’avoir échappé à la mort, la dame a déclaré ne pas en vouloir au policier. Et fait part de son souhait de voir toute la lumière faite sur l’affaire.

Pour rappel, des échauffourées nées de l’arrestation musclée suivie d’actes de barbarie perpétrés sur des jeunes qui se battaient à Touba avaient conduit au saccage du poste de police du marché Occas. Les policiers, cernés par les populations, avaient appelé des renforts. A la suite de ces événements, des coups de feu ont été tirés occasionnant de nombreux blessés parmi les populations.

Indiquée du doigt comme étant responsable des tentatives d’homicides, la police, se fondant sur les résultats des analyses balistiques, avait annoncé ne pas disposer d’arme de calibre 6.62; la police sénégalaise n’étant doté que de calibre 9 mm, les policiers se sont défaussés sur un individu -Abdou Dieng- qui serait activement recherché.

Mais, avec cette déclaration du témoin oculaire, les choses vont changer. Et l’inspection générale de la police va devoir entrer en action si ce n’est la gendarmerie qui va hériter du dossier pour enquêter librement.

Il est à noter que des vidéos circulent, actuellement, montrant des forces de l’ordre -en réunion- battre cruellement et commettre des actes humiliants et dégradants sur un citoyen, pour le faire monter dans leur fourgon.

Aussi, de nombreux cas de tortures ont été ces derniers temps enregistrés dans les rangs des policiers. Comme de nombreux homicides impliquant des policiers, lors manifestations de masses, n’ont, presque, jamais été élucidés et vu la condamnation sévère de policiers.

Laisser un commentaire