Heurts au Marché Occass : Arame Fall, « j’ai aperçu le policier brandir son arme à feu sur moi »

Heurts au Marché Occass : Arame Fall,

La confession est faite depuis son lit d’hôpital. Arame Fall une des femmes blessées par balle lors des affrontements au marché de Touba, dévoile le visage du tireur qui a failli lui ôter la vie.

On n’en sait un peu plus sur les coups de feu qui ont retenti lors des échauffourées entre policier et forces de l’ordre au Marché de Occass. Une des victimes dit avoir reconnu le tireur qui a failli le tuer ce jour-là. Alors qu’on suspectait un certain Abdou Dieng, Arame Fall, une des blessées par balle trouve son bourreau dans le camp des policiers. Et elle est sûre de le reconnaître.

Révélation : « J’étais assise juste devant la poissonnerie et quand j’ai aperçu le policier brandir son arme à feu, je me suis vite levée pour aller me réfugier chez les Dia, juste à côté. C’est à ce moment que j’ai reçu la balle. Je reconnais le policier qui a tiré sur moi, mais j’ignore son nom. Si on mettait tous les policiers du commissariat de Touba, je le reconnaitrai. Ce n’est pas Abdou Dieng qui a ouvert le feu, c’est le policier ».

La dame, « 43 ans », selon l’Observateur repris par seneweb, jette ainsi, tout sur le dos du commissariat de police de la ville sainte de Touba et pardonne l’élément de la sécurité.

Le premier suspects Abdou Dieng peut être tranquille en attendant que l’enquête révèle le véritable tireur dont la balle est de « calibre 6 » selon la police. Et que le genre de balle que celle-ci utilise souvent est de calibre 9 millimètres.

Laisser un commentaire