Téléphonie : Nouvelle mise en demeure à Expresso

Décidemment les services de la compagnie de téléphonie Expresso aux consommateurs sont loin de satisfaire à l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Après une première mise en demeure pour déficit d’investissement, le régulateur a encore envoyé une deuxième à Expresso le 11 février dernier.

Dans la note, Abdoul Ly le directeur général de l’Artp indique à Expresso qu’il n’a pas respecté ses engagements. « Malgré la rigueur des obligations contenues dans votre cahier des charges, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) est au regret de constater que vous ne fournissez plus aux populations, les services de la téléphonie fixe », mentionne le document.
De ce fait, l’Artp, conformément à la loi, accorde à Expresso un délai de 30 jours pour remettre le service. A défaut, il s’expose à des sanctions.  . Après une première mise en demeure pour déficit d’investissement, le régulateur a encore envoyé une deuxième à Expresso le 11 février dernier.
Dans la note, Abdoul Ly le directeur général de l’Artp indique à Expresso qu’il n’a pas respecté ses engagements. « Malgré la rigueur des obligations contenues dans votre cahier des charges, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) est au regret de constater que vous ne fournissez plus aux populations, les services de la téléphonie fixe », mentionne le document.
De ce fait, l’Artp, conformément à la loi, accorde à Expresso un délai de 30 jours pour remettre le service. A défaut, il s’expose à des sanctions.  
SENEWEB

Laisser un commentaire