Sénégal: L’agence Banque Atlantique de Liberté 6 braquée en pleine journée

Sénégal

Un commando armé de fusil a fait irruption dans l’agence Banque Atlantique de Liberté 6. En sortant, ils ont emporté une forte somme d’argent.

C’est une opération commando à laquelle les Sénégalais sont peu habitués qui s’est déroulée, cet après midi, à Dakar. L’agence de la banque Atlantique, située à deux pas de la célèbre prison du Camp pénal de Dakar, a été la cible d’une équipe de braqueurs. Et à en croire les informations obtenues par les reporters de Kewoulo.info, « les malfaiteurs auraient emporté pas moins de 6 millions de Francs CFA. »

Tout serait parti de l’intrusion d’hommes munis d’armes à feu. « Après avoir maitrisé le vigile, ils ont tenu en respect toutes les personnes présentes dans l’agence et tenu à se faire livrer le contenu des caisses. » A témoigné un usager, surpris par la soudaineté de cette attaque. Sortis chargés du butin, les malfaiteurs -dont le nombre est pour le moment inconnu- ont quitté les lieux sans rencontrer la moindre résistance.

Aux dernières nouvelles, les policiers du commissariat urbain de Dieupeul -responsables de la circonscription- ont été les premiers agents de la police judiciaire présents sur le terrain. Mais, tout porte à croire que les hommes du commissaire Cheikh Dramé, de la Sûreté Urbaine, puissent hériter du dossier vu la gravité des faits et la dangerosité des malfaiteurs.

Cette opération commando intervient au moment où la hiérarchie de la police comme de la gendarmerie multiplient les opérations de sécurisation, en procédant, tous les weekends, à d’impressionnants déploiements d’agents dans les rues de Dakar et Rufisque à la recherche de malfaiteurs.

Le succès de cette opération criminelle est aussi un pied de nez aux forces de l’ordre; forces qui, ces derniers temps, ont brillé dans la communication en faisant croire que « Dakar est bien protégée. »

Aussi, le braquage effectué, ainsi, dans la capitale sénégalaise, à côté d’un camp pénal et à deux pas d’un camp militaire et, de surcroit, en pleine journée est un mauvais signal quand on sait qu’à l’école des Officiers de la gendarmerie, un séminaire est actuellement organisé pour vendre l’efficacité des forces sénégalaise engagées à éradiquer l’islamisme radical.

PARTAGER
Article précédentLes avocats de Barthélémy Dias interjettent appel
Article suivantLibye: 170 migrants sénégalais rapatriés
Babacar Touré
Journaliste d’investigation, Babacar Touré est le Directeur de Publication de www.kewoulo.info. Il a dirigé la publication de www.senenews.com et a été, tour à tour, directeur de publication de L’indépendant-hebdo, un journal d’investigation sénégalais. Diplômé en Sciences politiques à l’Université de Paris 8, Saint-Denis (France), ancien Reporter à la rédaction du Témoin puis à L’Obs, à Dakar, Correspondant à Paris de Sen-Tv et La Tribune, il a collaboré avec Le Courrier de Mantes -Les Yvelynes-, Le Républicain, -Essonne- en région parisienne. Livres Publiés: -«Cote d’Ivoire, violences d’une transition manquée» (L’Harmattan 2007), -« Le triomphe de l’imposture, Enquête sur l’énergie au Sénégal» (Paris Edilivres 2009)

Laisser un commentaire