Malaise à propos de l’entretien avec Didier Raoult à Radio-Canada

Des chercheurs, des médecins et des journalistes scientifiques éprouvent un profond malaise au sujet de l’invitation faite au controversé infectiologue Didier Raoult, mercredi, de donner une longue entrevue sur les ondes de Radio-Canada. Plusieurs considèrent que les propos du médecin français, reconnu pour colporter de fausses informations, n’ont pas été suffisamment remis en question par l’animateur Stéphan Bureau. Le diffuseur public défend l’exercice en invoquant l’importance de présenter une multiplicité de points de vue.

Le gériatre David Lussier déplore que Radio-Canada ait offert une tribune « sans contestation, ou sinon très molle » au Dr Raoult, qui promeut l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour soigner la COVID-19 en avançant les résultats de ses études dont les méthodes ont été « très, très, très critiquées » par la communauté scientifique. « On ne devrait pas donner de temps d’antenne à quelqu’un comme ça », invoque ce médecin de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal.

« Il faut que tu saches que quand tu invites Didier Raoult, la conversation ne sera pas du domaine de la science, elle sera du domaine du spectacle », pense l’anthropologue de la santé Vincent Duclos, de l’Université du Québec à Montréal. « Je n’ai pas de problème à inviter quelqu’un qui critique le consensus », ajoute M. Duclos, mais en interviewant le D Raoult « sans aucunement le questionner […], je trouve qu’on lui a laissé une scène pour répandre sa parole prophétique ».

Le Dr Raoult, qui est directeur de l’Institut hospitalier universitaire (IHU) Méditerranée infection de Marseille, a participé à une entrevue de 42 minutes — sa première au Québec — à l’émission Bien entendu, sur ICI Première, mercredi avant-midi. En réponse aux critiques, l’animateur Stéphan Bureau s’est expliqué vendredi matin à son micro. Il a dit considérer « qu’il était contre-productif de s’escrimer à mort » avec le Dr Raoult. Il a donc fait le choix de « l’écouter, sans complaisance ».

« J’ai d’ailleurs assez d’expérience pour savoir que si j’avais voulu me construire une statue de héros, eh bien, je l’aurais bloqué à chaque étape, a dit M. Bureau. Je l’aurais stoppé systématiquement. Je ne suis pas sûr qu’on aurait gagné en information. Mais je sais qu’aujourd’hui, je serais probablement dans une position beaucoup plus confortable. »

« C’est un choix […], je suis prêt à être jugé sur celui-ci, mais je l’assume », a-t-il poursuivi.

Lors de l’entretien, le Dr Raoult a prononcé plusieurs affirmations douteuses ou fallacieuses. L’infectiologue prétend notamment que les grandes études occidentales sur l’hydroxychloroquine sont biaisées, sans avancer de preuves. Il émet des doutes quant au rapport risques/bénéfices de la vaccination en deçà de 70 ans, ce qui défie les analyses les plus sérieuses. Il affirme que l’infection naturelle protège mieux que les vaccins, ce qui n’est pas démontré scientifiquement. Pour sa part, M. Bureau n’aborde pas la plainte en justice du Dr Raoult contre la spécialiste de l’intégrité scientifique Elisabeth Bik, qui a sévèrement critiqué la méthode et l’éthique du chercheur marseillais.

« Je trouve très contestable d’inviter quelqu’un qui répand des faussetés », dit Marine Corniou, une journaliste scientifique de Québec Science qui a couvert la saga entourant le médicament antipaludéen préconisé par le Dr Raoult. « La science, ce n’est pas une affaire d’opinions, mais de faits », ajoute-t-elle. Mme Corniou a acheminé mercredi une plainte à Radio-Canada, a faisant valoir que l’entrevue contrevenait aux normes et pratiques journalistiques (NPJ) de la société d’État.

Radio-Canada se défend

Les NPJ de Radio-Canada stipulent notamment que « si nous présentons les propos d’une personne comme soutien à un énoncé de faits, nous nous assurons que ses propos ont fait l’objet d’une vérification sérieuse et diligente ». Notons que l’entrevue avec Didier Raoult avait été préenregistrée, et donc que des patrons ont eu l’occasion d’en vérifier la teneur avant sa diffusion. Une source a d’ailleurs confirmé au Devoir qu’au moins un cadre avait écouté l’entrevue avant sa mise en ondes.

Dans un courriel acheminé au Devoir, la direction de Radio-Canada reconnaît que le choix d’inviter le Dr Raoult « peut s’avérer contestable, mais peut aussi être défendu dans la perspective d’offrir une multiplicité de points de vue sur un sujet donné, en l’occurrence la gestion de la présente pandémie ». « Comme c’est le cas chaque fois qu’une émission provoque de fortes réactions, la direction en a discuté après coup avec l’animateur », ajoute-t-on.

Le porte-parole ne répond pas à la question du Devoir demandant si le passage des NPJ cité plus haut a été respecté. De plus, il contourne la question demandant si des patrons avaient écouté et approuvé l’entrevue avant sa diffusion, rappelant simplement que le segment avait été préenregistré.

Joint séparément par Le Devoir, M. Bureau n’a pas souhaité faire de commentaires, outre que l’entretien avait été écouté par la direction avant diffusion.

En 2015, l’ombudsman de Radio-Canada s’était prononcé sur une plainte à propos de la décision de l’émission scientifique Les années-lumière de ne plus inviter de climatosceptiques. Le vérificateur avait conclu que le consensus scientifique sur le caractère anthropique des changements climatiques était suffisamment fort pour ne pas présenter le point de vue de ceux qui le nient.

Le choix des invités

« La direction éditoriale de Radio-Canada peut donc en toute légitimité choisir de ne pas diffuser des points de vue peu, pas du tout ou mal appuyés lorsqu’ils nient les consensus scientifiques, en particulier s’ils ont des conséquences néfastes sur la santé publique, comme dans le cas de la vaccination ou du tabagisme, ou sur celle de la planète pour ce qui est du réchauffement climatique », écrivait l’ombudsman Pierre Tourangeau [M. Tourangeau est fiduciaire du Devoir depuis 2017]. Laurène Smagghe, présidente par intérim de l’Association des communicateurs scientifiques (ACS) du Québec, respecte la décision de Radio-Canada d’avoir invité le Dr Raoult, mais exprime des réserves.

« En face de lui, si quelqu’un avait pu lui répondre, ç’aurait été différent », note-t-elle. Les débats scientifiques sont cependant de délicats exercices, convient-elle. « En politique, on présente une opinion contre l’autre, mais en science, il peut y avoir des consensus. Avec la COVID, c’est d’autant plus délicat, car la recherche est en mouvement. »

Quoc Dinh Nguyen, gériatre et épidémiologiste au CHUM, se dit quant à lui « tracassé » par le passage du Dr Raoult à Radio-Canada. « Est-ce que c’était une entrevue à propos de l’homme, ou une entrevue à propos de la science ? demande-t-il. Ce sont deux questions très différentes. » Le médecin français, défendant une position « extrêmement marginale » sur l’hydroxychloroquine, navigue constamment d’un cadre à l’autre afin de tirer son épingle du jeu, explique-t-il. « J’ai l’impression que c’est impossible, quand on combine science et entrevue de ce type, de vraiment aller au fond des choses. »

 

Cet article se trouve dans Le Devoir du 29 mai 2021 où il est paru.

ViaLe Devoir du 29 mai 2021
SourceLe Devoir
PARTAGER
Article précédent« La vie de chaque homme dépend de son propre destin» exprime Capitaine TOURE
Article suivantCoopération Sénégalo- Allemand : 13 milliard de Francs CFA contre le covid-19
Le Pr Babacar Kanté, ancien juge au Conseil constitutionnel, a soutenu que l’indépendance d’un juge est fondée sur sa morale, son éthique, ses vertus et ses qualités personnelles, ajoutant qu’aucune loi ne peut garantir l’indépendance d’un juge quand il ne veut pas l’être, lors d’un atelier. KEWOULO.INFO ******************** La hausse inquiétante des crimes racistes au Canada https://www.youtube.com/watch?v=FBYpMbOfVpc ********** Le profilage racial : une réalité quotidienne à Montréal au QUÉBEC https://www.youtube.com/watch?v=6-hl_HKLUMQ ********************************************************************** « Les racistes sont des gens qui se trompent de colère. », LÉOPOLD SÉDAR SENGHOR . https://kewoulo.info/quebec-noirs-autochtones-arabes-davantage-cibles-spvm/ ********************************************************************* “Ce qui m'effraie, ce n'est pas l'oppression des méchants ; c'est l'indifférence des bons.”, MARTIN LUTHER KING . ******* https://kewoulo.info/le-massacre-autochtone/ ********************************************************************** Intégrité (LAROUSSE.FR) DÉFINITIONS État de quelque chose qui a toutes ses parties, qui n’a subi aucune diminution, aucun retranchement : L’intégrité du territoire, d’une œuvre. État de quelque chose qui a conservé sans altération ses qualités, son état originels : Conserver l’intégrité de ses facultés intellectuelles malgré l’âge. Qualité de quelqu’un, de son comportement, d’une institution qui est intègre, honnête : L’intégrité d’un juge. ******** https://ricochet.media/fr/3517/affaire-mamadi-iii-fara-camara-une-enquete-tenant-compte-des-problemes-systemiques-simpose *********************************************************************** SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ REIGNE UN RACISME ET UNE VIOLENCE SYSTÉMIQUES ÉXUBÉRANTS ANTI-MINORITÉS RACISÉES DANS LE SYSTÉME DE JUSTICE, UN SYSTÉME DE JUSTICE QUI NE MANQUE PAS DE GÊNE DE FAIRE DE LA VICTIME RACISÉE LE BOURREAU ET LES BOURREAUX DES PACHAS. **** https://kewoulo.info/quebec-liberte-academique-droit-a-linjustice-racisme-a-violence-systemique/ *********************************************************************** Cette vision agit comme « […] un filtre inconscient de la preuve qui permettra de « monter un dossier » contre un suspect, tout en écartant, négligeant ou en supprimant des éléments de preuve tendant à innocenter ce même suspect ». Elle touche tous les intervenants judiciaires, dont les policiers et les procureurs de la Couronne, en leur permettant de fonder leurs décisions sur des raccourcis mentaux. Le « préjugé de confirmation » fait partie des mécanismes qui sous-tendent cette vision en renforçant une perception tronquée de la réalité. Sans compter que les préjugés, conscients ou non, s’infiltrent dans l’interprétation des faits et de la preuve. C’est ainsi que le racisme implicite et systémique entre en jeu, mettant en péril la notion de présomption d'innocence, principe fondamental en vertu de la primauté du droit. Panique morale et pressions institutionnelles renforçant la vision tunnel. RICOCHET.MEDIA. *** https://kewoulo.info/nulle-reconciliation-vraie-verite-genie-nucleaire-a-comprendre-sauf-manifestement-certains/ *********************************************************************** Lorsqu’un incident se produit, ces personnes se voient attribuer arbitrairement la responsabilité des torts. Ces personnes étant socialement marginalisées et stigmatisées, LA SOCIÉTÉ ET LES INSTITUTIONS SE MOBILISENT FACILEMENT CONTRE ELLES. À plus forte raison, lorsque les policiers sont soumis aux pressions médiatiques ou institutionnelles portées par les demandes du public, qui requièrent l’identification rapide d’un suspect. Cela a pour effet de renforcer la vision tunnel. On est à même de constater l’importance des garanties procédurales et institutionnelles lors de l'enquête et du dépôt des accusations. Rappelons que le procureur de la Couronne exerce UN RÔLE quasi judiciaire, QUI LUI IMPOSE DE RECHERCHER LA VÉRITÉ et non d’obtenir une condamnation. L'utilisation pondérée du pouvoir discrétionnaire est donc au cœur du système de justice pénale. Or, les procureurs ne sont à l’abri ni de la panique morale, ni des pressions institutionnelles, ni de la vision tunnel. L’histoire judiciaire nous apprend que cette vision a eu des effets dévastateurs dans plusieurs cas ayant mené à des commissions d’enquête dans les dossiers de condamnations injustifiées de Donald Marshall Jr l, Guy-Paul Morin, David Milgaard, Thomas Sophonow et James Driskell, personnes racisées (Autochtones). Dans ces dossiers, tous les procureurs de la Couronne étaient pourtant des avocats expérimentés. Fait d’autant plus inquiétant, la Cour suprême du Canada a reconnu à maintes reprises LA PRÉSENCE DU RACISME À L’ENDROIT DES PERSONNES NOIRES ET AUTOCHTONES AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ ET DU SYSTÉME DE JUSTICE PÉNALE. L’expérience des procureurs de la Couronne et le fait qu’ils occupent une haute position hiérarchique ne permettent pas d’inférer qu’ils comprennent le racisme systémique et ne les préservent pas des œillères de la vision tunnel. En 1989, la Commission royale d’enquête dans le dossier Donald Marshall Jr., un Autochtone condamné à tort pour un meurtre, avait conclu que l'enquête policière semblait avoir pour but de rechercher uniquement des éléments de preuve inculpatoire sur le meurtre et d'écarter l’ensemble des autres preuves disculpatoires. Les trois commissaires avaient conclu qu'une des raisons pour lesquelles Donald Marshall Jr. avait été reconnu coupable et avait passé onze ans en prison pour un crime qu'il n'a pas commis, c’est parce qu’il était un « Indien ». RICOCHET.MEDIA. ************************ Kocoumbo : l'Étudiant noir https://www.babelio.com/livres/Loba-Kocoumbo--ltudiant-noir/408693 ********************************************************************* SOYEZ VIGILENT DANS CES "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" OÙ LE SYSTÉME DE JUSTICE A MENTI, A TRICHÉ, MENT, COMPLOTE ET TRICHE POUR NUIRE À UN NOIR ET UN ÉTRANGER (expérience chez les toubabes blancs privilégiés par leur justice des blancs complice de crimes). https://www.journaldemontreal.com/2017/04/06/affaire-fredy-villanueva-lintervention-de-la-cour-superieure-demandee ******************************************************************* Soyez vigilent dans ces "TRÈS TRÈS TRÈS TRÈS GRANDS ÉTATS DE DROIT" où la police est RACISTE, RACIALISTE, SUPRÉMACISTE ET MALICIEUSE vis-à-vis des autochtones, des noirs, des arabes, et où les services de l`État dont le MINISTÈRE DE L`ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, L`ACSF ET LA POLICE RACISTE, RACIALISTE, MALICIEUSE, SUPRÉMACISTE des blancs sont mobilisés et utilisés pour détruire un noir et un étranger avec la complicité de la justice des blancs dans des crimes. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1802520/genou-spvm-police-montreal-george-floyd-enquete **************************************************************** https://www.youtube.com/watch?v=6-hl_HKLUMQ ************************************************************************* FABRIQUE DE PREUVES, MAQUILLAGE DE CRIMES, Montages, Manipulations, Combines, Mensonges, Tricherie, MOBILISATION ET UTILISATION des services de l`état dans de la criminalité, REFUS D`ALLER À UN PROCÈS OUVERT AU PUBLIC dès lors que le dossier est sale, sauvage et gênant pour La Justice "TRÈS TRÈS TRÈS INTÉGRE, TRÈS TRÈS TRÈS INDÉPENDANTE, TRÈS TRÈS TRÈS IMPARTIALE, TRÈS TRÈS TRÈS NEUTRE ET TRÈS TRÈS TRÈS ÉTHIQUE", etc. *** https://www.leral.net/CANADA-Sira-Ndiaye-se-jette-du-22eme-etage-d-un-immeuble--Suicide-ou-meurtre-la-communaute-Senegalaise-s-interroge_a11842.html ********************************************************************** VENDREDI SAINT DES FAUX TERRORISTES https://www.seneplus.com/opinions/vendredi-saint-des-faux-terroristes ********************************************************************* LA DÉFAITE DES VA-T-EN GUERRE, LA VICTOIRE DES TERRORISTES https://www.seneplus.com/opinions/la-defaite-des-va-t-en-guerre-la-victoire-des-terroristes ******************************************************************** Le concept de terrorisme est le nouvel outil colonial de l`impérialisme sur le continent africain après les génocides de l`esclavage, les massacres autochtones, les génocides de la traite des personnes noires, les génocides des peuples autochtones, les génocides de la mission civilisatrice, le chaos du libéralisme sauvage sur le tiers-monde avec des mesures imposées pour détruire le tissu économique, social et familiale des états (ajustements structurels, endettement continu et perpétuel, etc. ). Il est également devenu un outil et un instrument électoral de la GALVANISATION DE LA HAINE IDENTITAIRE sur des minorités religieuses et sur des minorités racisées. https://www.voltairenet.org/ *********************************************************************** Sur les fabriques terroristes des imposteurs pour brimer les manifestants, les activistes, les opposants, les journalistes, la vérité. TÉ ngoure diarale naléne diaxassé tarikha xi, diaxassé diné xi, diaxassé xéte xi, réye aye xalé 12-22 ans. ******************** https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ ********************************************************************** Les mêmes qui sont à l`origine de la guerre en Libye, au Mali et dans d`autres régions du monde cherchent à faire la même chose en Sénégambie en conseillant le président-politicien. https://www.senenews.com/actualites/economie/regardez-cette-video-dans-laquelle-senghor-parlait-de-lexistence-du-petrole-senegalais_362308.html ************************************************************************* https://www.leral.net/CANADA-Sira-Ndiaye-se-jette-du-22eme-etage-d-un-immeuble--Suicide-ou-meurtre-la-communaute-Senegalaise-s-interroge_a11842.html ********** Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat https://oumma.com/canada-la-police-a-incite-un-couple-a-commettre-un-attentat/ ************************************************************************* Utilisé autrefois pour discréditer les mouvements de libération nationale, le concept de terrorisme sert aujourd’hui à évacuer toute réflexion sur les raisons de l’action politique violente et les crimes perpétrés par des États. Alain Gresh . ********************* https://kewoulo.info/petit-traite-racisme/

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire