Mc Casy-Rapeur : « Ce que les populations fatickoises disent des autorités étatiques… »

Cassy-Rapeur : « Ce que les populations fatickoises

Le Rappeur, en cette période de répit, cogite sur son prochain album et son concert annuel. En attendant, il a mis à la disposition de ses fans des singles explosifs dont l’un porte le message de son fief, Fatick. D’où le titre « Fatick Neena. » La chanson s’adresse au fils et autorités étatiques de cette région du sine.

Le rap, sa forme d’expression préférée pour chanter les louanges de ses origines sérères, défendre sa culture, ou pour tout simplement savourer sa passion pour ce genre musical. Mais, Casy se sert aussi du rap, pour égrener des couplets rimés sur la souffrance des populations en général et celles de sa région natale en particulier. Alors, pour contester les leaders politiques de son fief du sine, Fatick. Lesquels ne se soucient plus, depuis leur élection, des préoccupations de cette localité.

Dans son tube « Fatick Neena », le jeune rappeur, élastique par sa voix et élancée par sa taille, se veut engager. Surtout quand il s’agit de cracher des braises de vérités sur le régime de Macky Sall. Ou dénoncer une injustice qui freinerait le rayonnement de sa terre natale, son bastion culturel. « Nous avons constaté que nos autorités depuis qu’ils sont élus ont laissé en rade la ville de Fatick. Je ne suis le seul qui ai fait ce constat. Les populations de Fatick l’ont dit également. C’est pourquoi j’ai titré cette chanson, « Fatick Nena », a-t-il clashé. Des propos aigres-doux.

Il est pourtant humain, loyal et fidèle. La preuve, son long compagnonnage avec ses amis d’enfance. Sa célébrité n’anéantit pas les ardeurs de son amitié juvénile, ni influence ses relations avec ses collègues rappeurs encore moins ses humanités dans son domaine. C’est pourquoi ses concerts annuels au stades de Fatick drainent les grosses pointures du milieu, rassemblent tous ses fans et les inconditionnels du rap, mais également, servent de vitrine à ses frères rappeurs qui marchent sur ses pas.

Casy : « Mon objectif, c’est d’exceller au niveau national. Au niveau local je n’ai plus rien à prouver vraiment. Modestie mise à part. je ne me glorifie pas mais c’est cela la réalité. Maintenant, il faut viser plus loin. Ce concert je l’organise chaque année pour permettre aux jeunes de s’exprimer et de démontrer leurs talents. »   

Voilà une manière aussi, pour lui, d’incarner l’être rappeur devenu acteur social, ou de prendre place dans sa société, sa culture en s’inscrivant dans une pratique juvénile.

 

 

 

Laisser un commentaire