Affaire Khalifa Sall: le procès bafoué, le maire de Dakar renvoyé jusqu’au 3 janvier 2018

Affaire Khalifa Sall: le procès bafoué, le maire de Dakar renvoyé jusqu'au 3 janvier 2018

Le face à face qui devait opposer Khalifa Ababacar Sall, maire de Dakar  aux juges d’instruction est finalement renvoyé au 03 janvier 2018. Alors que le camp du maire de Dakar crie à une première victoire, celui du régime pense que c’est l’échéance qui a été repoussée.

En effet, l’édile de Dakar qui s’est présenté au tribunal de Dakar depuis 6 heures 30 du matin pour être édifié sur son sort est retourné à sa cellule. Les amis et proches du maire de Dakar qui étaient venus le soutenir ont contesté cette détention qui, selon eux, n’est motivée que par la politique pure et simple. “Khalifa Sall dérange Macky Sall parce qu’il sera candidat aux échéances de 2019“, s’est offusqué une des militantes qui était sur les lieux.

Pour leur part, les avocats de la défense ne sont pas surpris du renvoi du procès qui à les en croire, le traitement du dossier de leur client a été précipité. “On a mis la charrue avant les bœufs”  a regretté Me Khassimou Touré. Les avocats de Khalifa Sall savaient bien que le procès ne pouvait pas se tenir.

Ils ont ainsi déclaré qu’il y a des questions importantes à régler dans cette affaire avant même d’entamer le procès. Néanmoins, ils se disent être prêts pour défendre les causes de leur client. Le juge en charge de cette affaire a, par ailleurs, estimé que toutes les dispositions de l’article 174 n’ont pas été respectées. Maitre El Hadji Diouf, de son coté, a trop tôt crié victoire. Et a invité Macky Sall a revoir sa position sur le cas Khalifa Sall.

 

Laisser un commentaire