Abus sexuel et acte contre nature à Ziguinchor : “J’ai abusé d’A.G.M pour la deuxième fois parce que j’étais dans le besoin” exprime J.P Mbaye

C’est un fait rare qui s’est produit à Ziguinchor. Le nommé J-P Mbaye habitant au quartier Lyndiane (Ziguinchor) a été surpris dans sa chambre « en train d’abuser sexuellement du jeune A Mendy, âgé de 11 ans et élève en classe de CM2. »

Tout est parti d’une plainte déposée par la mère de la victime, le 06 Décembre 2021 à la police. De l’économie des griefs relevés par la plaignante dans sa plainte, il en résulte que le Samedi 04 Décembre 2021, le nommé J P Mbaye MBAYE fréquent dans leur maison, a été surpris dans sa chambre en plein ébat sexuel avec le jeune garçon.

Cette version des faits a été confirmée par la victime. Cette dernière confirme que le 04 Décembre dernier vers 15 heures, le nommé M Mbaye l’a surpris chez lui dans le lit de sa maman avant de le déshabiller de force, le plaquer sur le ventre et abuser de lui avec pénétration à l’anus.

De cette lettre plainte, il a été joint un certificat médical. Devant les enquêteurs J-P Mbaye nie la pénétration et évoque des préliminaires qui ont abouti à la jouissance.

[…] Je n’ai pas pénétré l’enfant. J’ai juste frotté mon sexe entre ses fesses. 

Les conclusions du médecin ont révélé que l’enfant A MENDY présente des lésions compatibles avec une pénétration et un frottement anal de moins de 72 heures avec un objet solide dur pouvant être contondant. Activement recherché depuis lors, le mis en cause J P Mbaye finit par tomber ce 21 mars 2022 entre les mains des limiers du commissariat central de Ziguinchor.

Interrogé par la police, le mis en cause a avoué sans ambages les faits qui lui sont reprochés et affirme avoir récidivé avec le garçon de 11 ans.  Il est gardé à vue, pour viol sur mineur et acte contre nature.

[…] J’ai abusé d’A.G.Mendy pour la deuxième fois parce que j’étais dans le besoin. Le Procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance de Ziguinchor a été  informé. Le verdict est attendu. Affaire à suivre.

GMS/ Ansoumana DASYLVA

 

Laisser un commentaire