Urgent: L’activiste Assane Diouf est à nouveau arrêté par la police sénégalaise

Urgent: L'activiste Assane Diouf

C’est une escouade de policiers sénégalais qui a investi, tôt ce matin, le domicile familial des Diouf à Guédiéwaye, dans la banlieue dakoroise. Ce matin, des hommes qui se sont présentés comme des policiers sont venus arrêter Assane Diouf pour le conduire vers une destination inconnue.

A en croire des témoignages proches de la famille de l’activiste, « des hommes non identifiés sont entrés, tôt ce matin, dans notre domicile, en fracturant le portail. Et ils ont exigé que Assane Diouf les suive parce que c’est le commissaire qui a besoin de lui. » Arrivés à 5 heures du matin, « les policiers » se sont retrouvés bloqués par l’entrée de la chambre de « l’insulteur public n°1 du Sénégal ». Surpris de voir des gens non identifiés toquer à sa porte, Assane Diouf a aussitôt allumé la caméra de son téléphone. Et a mis Facebook Live en marche afin que le monde entier puisse assister à son « kidnapping. »

Ensuite, c’est à un véritable échange de sourds que les suiveurs de Assane Diouf ont assisté ce matin. De 5 heures 30 à 5 h 45 minutes avant que, excédés par cette longue attente, des hommes -qui se disent policiers- en arrivent à fracasser la porte de la chambre ,pour affronter physiquement le maître des lieux. Décidé à ne pas se laisser faire, Assane Diouf a été malmené dans sa chambre et menotté sous les yeux de ses milliers de suiveurs à travers le monde. Ensuite, en l’absence d’images, de violents échanges ont été entendus entre Assane Diouf et les intrus venus le menotter et le conduire auprès du « commissaire » qui aurait besoin de le voir.

Pour rappel, Assane Diouf est cet activiste refoulé des Usa en 2017 et conduit manu militari au Sénégal. Au préalable, pour s’opposer à son expulsion vers son pays d’origine Assane Diouf qui vivait en situation irrégulière aux Usa s’était singularisé en proférant des insultes et autres insanités sur le chef de l’Etat, Macky Sall, comme sur de nombreuses personnalités sénégalaises. Arrivé sur le tarmac de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, il avait été interpellé au pied de l’avion et conduit dans les locaux de la police.

Ensuite, contre toute attente, il a bénéficié d’une remise en liberté. Au lieu de faire profil bas, l’activiste que certains disent psychologiquement instable avait redoublé ses insultes dont raffolent de nombreux sénégalais, avant de tomber pour avoir « insulté Serigne Bass Abdoul Khadre Mbacké. » En réalité, il n’avait posé qu’une simple question légitime sur l’origine de la richesse prétendue du porte-parole du Khalife général des mourides. Mais, à son temps, le gouvernement avait besoin de prétexte pour le coffrer et le faire taire. Il était resté en prison pendant plus d’un an.

4 Commentaires

  1. Wa assane boy live do tago bouniou la dieulsé nga def live pour niou yeuk ko
    Setane rek lanou si mane assume rek
    Mais khawma wone ni tapet nga nak le plicier néna doula may dara
    Diarama sama police

  2. C’est son problème ! Qu’il se démerde tout seul ! Ce type est trop con! Il est pas activiste! Personne ne connaît son combat ! En gros il est dans ses délires de fumeur de  » « yamba ». Personnellement, son arrestation, je m’en fiche! Contrairement à Karim Gueye qui est un vrai activiste, un combattant de la liberté et de la justice, constant dans son combat !!!!

Laisser un commentaire