Urgent: Hamdou Diop, un commerçant Sénégalais a été assassiné à Pointe Noire

Urgent: Hamdou Diop,

La communauté sénégalaise du Congo est a nouveau endeuillée. Alors qu’ils n’ont pas fini d’épiloguer sur l’assassinat de Alassane Bâ, les Sénégalais ont appris, ce soir, la mort de Hamdou Diop.

Alors que les Sénégalais du Congo n’ont pas encore fini de pleurer le meurtre barbare de Alassane Bâ, tué ce 24 juillet, voilà que nos compatriotes de Pointe Noire vont devoir porter le deuil d’un des leurs. Ce jeudi, aux environs de 19 heures, ils ont été informés du meurtre d’un autre commerçant au quartier de Vindoulou.

Retrouvé complètement défiguré dans sa boutique, le corps a été acheminé tard dans la soirée a la morgue de l’hôpital principal de la capitale congolaise. Et le coffre-fort du magasin a été ouvert et vidé de son contenu.

A en croire les premières informations, l’homme aurait été assassiné à l’arme blanche -par une machette qui a fendu son crâne en deux parties- et abandonné dans son commerce.

La police qui est rapidement intervenue sur le lieu du crime a conclu à un meurtre crapuleux dont les auteurs ne peuvent être que les « bébé noirs »; un groupe de braqueurs sans foi ni loi et qui sont très réputés en Afrique centrale et qui a semé la terreur sur les deux rives du fleuve Congo.

Face à ce qu’ils veulent comme l’acte de trop, les responsables de la communauté sénégalaise ont décidé, demain, de baisser les rideaux « pour protester contre l’inertie des autorités consulaires sénégalaises. »

Alors que la communauté sénégalaise est prise par la révolte, le nouveau consul général des Sénégalais du Congo s’est rendu sur le lieu du crime. Et a demandé à l’imam de la grande mosquée sénégalaise de Pointe Noire de faire le nécessaire pour les rituels.

Le meurtre de Hamdou Diop -originaire de Wandou, arrondissement de Lao- est intervenu alors que le corps de Alassane Bâ est encore dans une morgue et attend la fin de l’enquête judiciaire ouverte par la police congolaise. C’est à la suite de cette enquête criminelle que le rapatriement des corps pourra être évoqué.

Laisser un commentaire