Congo: Me Boucounta Diallo interpellé par la police et menacé d’expulsion

Congo

Me Boucounta Diallo a passé une journée mouvementée hier, lundi 23 janvier, à Brazzaville, au Congo.

Venu défendre l’opposant congolais André Okombi Salissa, accusé de détention d’armes de guerre et d’atteinte à la sureté de l’État, l’avocat sénégalais a été interpellé et conduit à la Direction générale de surveillance du territoire (Dgst) avant d’être relâché. Surpris par l’incident, Me Diallo a déclaré avoir assisté « au deuil du droit au Congo-Brazzaville ».

L’affaire a eu pour cadre le tribunal de grande instance de Brazzaville. À l’ouverture du procès d’André Okombi Salissa, Me Boucounta Diallo est monté au créneau pour dénoncer que son client arrive au tribunal menottes aux poignées.

Le Procureur, André Gakala Oko, s’emporte. «Lui, n’est pas congolais, vocifère-t-il. Quand il arrive, il doit se présenter au Procureur. Il se constitue. Vous l’avez fait et pourquoi pas lui ?» Un des avocats du pool de la Défense de rétorquer : « Nous avions demandé à votre secrétariat de l’enregistrer.»

Le Procureur ne veut rien entendre. Il ordonne l’interpellation de Me Diallo et recommande son expulsion du territoire congolais. Aux dernières nouvelles, l’avocat n’a pas été expulsé.

 

(Source : Wal fadjri)

Laisser un commentaire