Serena Williams a « failli mourir » après son accouchement

    Serena Williams

    Mère d’une petite fille depuis septembre, Serena Williams revient sur son pénible accouchement. Qui a failli très mal tourner.

    À 36 ans, Serena Williams est l’heureuse maman d’une petite Olympia depuis septembre dernier. Mais la joueuse américaine, qui a repris la compétition début février en Fed Cup avec sa sœur aînée Venus, a vécu son accouchement comme une terrible épreuve. « J’ai failli mourir en donnant naissance à ma fille, raconte l’ancienne n°1 mondiale sur CNN. J’ai de la chance d’avoir survécu. »

    Après avoir accouché par césarienne, celle qui a remporté 23 titres du Grand Chelem en simple a vu son état de santé se dégrader sérieusement. S’en sont suivis « six jours d’incertitude ». Une embolie pulmonaire a déclenché la première alerte. « Quand j’ai ressenti des problèmes pour respirer, je n’ai pas attendu une seconde pour alerter les infirmières », témoigne-t-elle ainsi.

    Les heures suivantes ont été encore plus préoccupantes: « À cause de ma toux intensive en raison de mon embolie, la cicatrice de ma césarienne s’est ouverte et j’ai dû retourner au bloc, où les docteurs ont trouvé un large hématome, un gonflement de sang coagulé, dans mon abdomen. Et puis j’ai dû subir une procédure qui empêche les caillots d’aller dans mes poumons. »

    Un calvaire qui s’est heureusement bien terminé même si, à son retour chez elle, Serena Williams a été contrainte de rester alitée pendant six semaines. « Je suis vraiment reconnaissante d’avoir été prise en charge par une aussi incroyable équipe médicale, dit-elle. Ils ont parfaitement su comment gérer la tournure compliquée des évènements. Sans leurs soins, je ne serais pas ici aujourd’hui. »

    Laisser un commentaire