Omar Faye répond à Ousmane Faye « le rapport de l’OFNAC sur le COUD est une farce »

Omar Faye "le rapport de l'OFNAC sur le COUD est une farce"

Le rapport de l’OFNAC qui épingle le COUD a soulevé beaucoup de polémiques. Récemment, Omar Faye, président de « Leeral Askan wi » a ajouté son mot sur ce rapport tout en indexant Abdoulaye Daouda Diallo.

Omar Faye s’en est sévérement pris à Ousmane Faye, président de la Coalition « Mankoo Wattu Sénégal » pour qui, les « manifestations culturelles organisées à Ndioum par Cheikh Omar Anne auraient coûté 300 millions de francs cfa« .

« Ousmane Faye n’est qu’un caméléon politique, un mercenaire, un transhumant éternel. Il ne représente rien. C’est un cheval paré d’oeillères qui dit du n’importe quoi sur les gens. Il n’est pas de l’APR, il a sa structure. Si Abdoulaye Daouda Diallo veut mener son combat, il n’a qu’à le mener sur le terrain avec Cheilh Oumar Ann« , a assené Omar Faye, dans un entretien.

Très énervé, le président de « Leeral Askan wi » d’ajouter : « Si Abdoulaye Daouda Diallo pense qu’il a une légitimité politique, il n’a qu’à le montrer dans sa ville natale. Il faut qu’il sache qu le rapport de l’OFNAC sur le COUD, piloté par Nafy Ngom Kéita, est une farce. Ce rapport est similaire à ce qu’elle avait du temps de Wade contre Bara Tall de Jean Lefebvre et Idrissa Seck. Ils ont tous après été blanchis, parce que c’était un rapport falsifié, téléguidé« .

Pour Omar Faye « Abdoulaye Daouda Diallo doit éclairer les sénéglais sur les 50 milliards d’un marché de gré à gré attribué à une société qui s’appelle IRIS Corporation dont les responsables ont été épinglés pour corruption dans leur propre pays, en Malaisie. »

Il a aussi  évoqué le cas des cartes électeurs, en comparant les montants Wade et Macky : « Avec Wade, pour un montant de 15 milliards, les sénégalais ont eu la carte d’identité et la carte d’électeur à temps« .

« Une légitimité méritante et une légitimité politique sont différentes. Aujourd’hui, il revient à tous les sénégalais de porter plainte ou de se faire entendre pour qu’Abdoulaye Daouda Diallo dise aux sénégalais quels sont les principaux bénéficiaires et actionnaires de ce marché avec IRIS« , conclu-t-il.

 

Laisser un commentaire