Roland Garros: Séréna Williams « punie » pour avoir eu un bébé

Roland Garros: Séréna Williams "punie" pour avoir eu un bébé

De retour à Roland Garros après un an d’absence pour congé maternité, Serena Williams n’aura pas le droit à un traitement de faveur. Et la presse américaine n’est pas contente.

C’est le grand débat de la presse US du début de semaine. La joueuse de tennis américaine, Serena Williams a-t-elle été punie par le tournoi de Roland Garros ? L’ancienne numéro 1 mondiale n’aura pas le droit à un traitement de faveur sur la terre battue parisienne. Pour info, elle est redescendue au 453e rang mondial après sa maternité.

Pas d’exception

Les médias américains ne semblent pas avoir de mots assez durs pour décrire le comportement des dirigeants de Roland Garros.

Pourtant, sur le papier, c’est simplement une application du règlement. Les têtes de série du tournoi sont déterminées par le classement WTA et rien d’autre. Mais, c’est une situation lourde de conséquences pour la joueuse qui pourrait affronter les meilleures mondiales dès le premier tour. Si elle avait été tête de série, elle aurait alors bénéficié d’une certaine protection.

Ce que semble surtout réclamer la presse américaine, c’est un traitement de faveur pour la joueuse. Serena Williams est souvent considérée comme l’une des meilleures de l’histoire.

Elle a donné naissance, début septembre 2017, à une petite fille prénommée Alexis Olympia Ohanian Jr. Après plus d’un an sans jouer, elle est revenue sans classement. Et ses résultats encore moyens ne lui ont pas permis de réellement progresser au classement mondial.

Point positif, Serena Williams n’aura en revanche pas besoin de disputer les qualifications, elle a reçu une invitation spéciale. Elle a également bénéficié du soutien de plusieurs autres joueuses, dont l’actuelle N.1 mondiale, la Roumaine Simona Halep.

Laisser un commentaire