Refus d’inhumation d’un «mort» de la Covid-19 : Ça se corse pour les 4 jeunes de Diamaguène

Refus d’inhumation d’un «mort»

L’enquête sur le saccage des véhicules des sapeurs-pompiers et de la Croix-Rouge devant le cimetière de Diamaguène se poursuit.

Des sources de L’As renseignent que les 4 personnes supposées être les instigatrices de la scène de violence, pour s’opposer à l’inhumation de la dépouille du défunt Moustapha Guèye décédé de la Covid-19, sont toujours en garde à vue. D’après les interlocuteurs du journal, elles risquent d’être déférées au parquet mardi prochain, puisque lundi est un jour férié.

Ces quatre jeunes auront droit à une longue garde à vue. L’on nous signale également que le jeune Abdou Samath Diouf, porte-parole de la famille du défunt, entendu par la police en premier lieu avec son père, a été à nouveau convoqué. Affaire à suivre…

Laisser un commentaire