Procès Barthélémy Dias: « Je préfère faire don de ma liberté pour que nos enfants n’aient plus à subir cela »

"Je préfère faire don de ma liberté

La plaidoirie de Barthélémy Dias a été aussi longue qu’un jour sans pain. Le maire de Mermoz-Sacré-Cœur jugé en flagrant délit, ce vendredi pour outrage à magistrat et appel à insurrection, a dénoncé une justice aux ordres. « J’ai laissé plus de 2000 jeunes en prison à Rebeuss qui attendent leur procès. Dans ce pays, des députés, des gendarmes, des policiers vont en prison sauf des magistrats. Je refuse de me taire », déclare-t-il.

Il poursuit : « Khalifa Sall est un homme connu et respecté. Aujourd’hui, il est détenu pour des ambitions qu’il porte. Et son procès n’a pas été équitable.  La Constitution du Sénégal me confère le droit de me prononcer par la plume ou la parole. Je présente mes excuses à toute personne affectée par mes propos. Mais je répète que ce que j’ai dit. Moustapha Cissé Lo avait dit que tous les juges étaient des corrompus. Ou était le procureur ? », s’interroge Dias. Qui met en garde contre les dérives du pouvoir.

« Je préfère faire don de ma liberté pour que nos enfants n’aient plus à subir cela. 17 personnes ont perdu la vie en voulant défendre la démocratie. Combien de personnes doit-on encore perdre pour que ce régime respecte la démocratie », dit-il.

« Moi, je suis maire, on m’a arrêté comme un mal propre. On m’a jeté parmi des détenus. On me traine dans un tribunal pour avoir soit disant  exprimé un sentiment de ras le bol. Dans mes propos, il n’y a pas d’insulte. Le français est une langue très subtile. Mais, j’ai exprimé un sentiment de dégout », s’indigne le maire.

Laisser un commentaire