Présidentielle 2019 : Mariéme Faye Sall chassée à Thiès par des jets de pierres…

Présidentielle 2019

Texte alternatif de la bannière

Outrée par tant de violence et d’adversité, Marième Faye Sall qui devait présider à Thiès, un meeting qui n’a pu se tenir, est retournée à Dakar, sans jamais poser les pieds à la Cité du Rail. 

A peine arrivée, la Première Dame sera reçue par une pluie de pierres que lui lançaient des militants du parti Rewmi qui étaient en caravane orange, sous la houlette, du maire de la commune de Thiès-Est, Pape Bassirou Diop, par ailleurs secrétaire national chargé de la Diaspora de Rewmi.

Ce fut le sauve-qui-peut. Le bilan est sans appel : plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels enregistrés dans le camp de la mouvance présidentielle, renseigne Igfm.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est le début de la débandade dans les prairies beige et marron. Chaque président qui a perdu une élection au Sénégal a d’abord connu des jets de pierres a partir de Thiès. C’est de la bas que encerclé en 1993 et roué de coup Abdou Diouf s’était adressé à cette jeunesse sénégalaise qu’il avait qualifié de malsaine. C’est aussi dans cette ville que la voiture de Serigne Mansour Sy a été encerclée lorsqu’il avait appelé a voter Abdou Diouf en 2019. Comme on le voit, c’est mal parti pour le PS.

Laisser un commentaire