Politique: « Le MDSE n’est ni avec Pierre Goudiaby Atépa ni avec le Pds, nous réfléchissons sur les projets », Mady Gassama

Président du mouvement des démocrates sénégalais, Mady Gassama est l’un des acteurs politiques sénégalais les plus courus de France. Ancien coordinateur de la fédération Pds, cet acteur politique est aussi un entrepreneur social de premier plan dans l’hexagone. Avec Alifsi, son association, il se bat tous les jours pour faciliter les démarches administratives, la régularisation et l’intégration des étrangers en France. Ce combat de longue haleine lui a valu de nombreuses victoires. Et a fait de lui la référence n°1 des questions de migration. Dans cet entretien exclusif, il se livre et parle de sa vision du Sénégal et des acteurs qui aspirent à gouverner ce pays.

Proche des idéologues libéraux, Mady Gassama a une âme socialiste, un coeur si sensible qu’il a décidé de faire don de soi pour la cause des sans papiers en France. Ce cinquantenaire sénégalais vivant à Paris depuis plusieurs décennies est en visite au Sénégal, son pays. Et son arrivée qui coïncide avec cette bouillonnante période préélectorale a permis à cet ancien coordinateur de la fédération Pds, de France, de se poser un peu. Se peser aussi et, surtout, écouter le peuple afin de pouvoir transmettre sa souffrance auprès des nombreux aspirants aux fonctions de président de la République. S’ils venaient solliciter son soutien. Même s’il n’est pas, lui-même, candidat à la présidentielle, le président du MDSE a son mot à dire, un portrait du parfait candidat à dresser à ses nombreux militants et sympathisants. Et compte recommander un vote utile.

Alors qu’on l’avait toujours connu au Pds et proche des idéaux libéraux, Mady Gassama a fait savoir qu’il n’a plus rien à voir avec les héritiers d’Abdoulaye Wade. Aussi, lorsqu’on évoque son éphémère compagnonnage avec Ousmane Ngom, l’ancien ministre de l’intérieur d’Abdoulaye Wade et patron du LCK, Mady Gassama ne crache pas sur son passé. Pour lui, son ami, « Ousmane Ngom est un homme digne. Un grand monsieur qui a servi son pays et qui n’a pas été récompensé en retour par le peuple à cause de sa diabolisation par les médias. » Même si leur première rencontre n’a eu lieu qu’en 2010, leur compagnonnage a été si riche, si sincère et si empreint de respects que Mady Gassama a du mal à savoir son ami hors de compétition pendant cette future présidentielle.

S’il parle d’Ousmane Ngom avec amour, il n’en n’est pas de même pour les deux extrêmes de la liste des candidats de la présidentielle. A ses yeux, le papy -Pierre Goudiaby Atépa- comme le jeunot -Ousmane Sonko- ont chacun leurs chances de briguer le suffrage universel. Aussi, s’il reconnait avoir « simplement discuté » avec le patron de Sénégal Rek, Mady Gassama a tenu à préciser qu’il n’est nullement engagé dans la campagne de Pierre Goudiaby Atépa. « Que ce soit clair, je ne suis pas avec lui« , a t-il tenu à marteler. Aussi, marqué par l’acte de générosité de Ousmane Sonko -qui a tenu à diviser son salaire en deux parties pour donner l’une à des nécessiteux-, Mady Gassama a dit saluer ce geste de grande portée à sa juste valeur. « C’est très important ce qu’il a fait. Et ce genre d’actes, on aimerait bien les voir se multiplier« , a déclaré le leader du MDSE.

Laisser un commentaire