Mort d’un détenu au Camp pénal, les gardes indexés.

0

Un détenu nommé Aly Bâ est mort mercredi dernier au Camp pénal de Liberté 6. Selon l’Association pour le soutien et la réinsertion sociale des détenus (Asred), qui a donné l’information, il a succombé à une crise d’asthme.

D’après le récit de l’Asred, la victime a d’abord subi une première alerte vers 5 heures du matin. Aidé par ses codétenus, il s’est rendu à l’infirmerie où il a reçu des soins et des médicaments.

De retour dans sa cellule, les douleurs ont repris. Malgré les appels des détenus, qui ont lancé l’alerte en tapant la porte de leur cellule, les gardes ne seraient pas intervenus, selon l’Asred. Aly Bâ décédera après quelques minutes de souffrance, dit-on

Pour fustiger cette affaire, l’Asred appelle à une marche des familles et proches des détenus mardi prochain à partir de 10 heures devant le ministère de la Justice. Il est demandé à ces derniers de boycotter les visites pour venir massivement à la manifestation, qui pourrait être suivie d’une grève de la faim.

Laisser un commentaire