Mondial 2018: les arbitres africains ont montré leurs capacités

Mondial 2018: les arbitres africains ont montré leurs capacités

Au Mondial 2018, les arbitres africains ont levé les doutes: « L’arbitrage africain a levé les doutes sur sa capacité à être au niveau des grandes compétitions mondiales durant la Coupe du monde 2018″, a estimé Malang Diédhiou qui a annoncé sa retraite internationale, jeudi dernier.


« S’il y a encore des doutes quant à nos capacités, les arbitres présents à la coupe du monde, ont réussi à lever ces doutes’’, a commenté M. Diédhiou qui a été crédité d’un bon tournoi lors du Mondial 2018.


Le néo retraité qui a été fêté dimanche matin par les habitants du village de Bessire (sud), relève qu’aucun commentaire négatif n’est venu accompagner la prestation des officiels africains.


« Pour les sceptiques, nous avons réussi à lever les doutes et dans la plupart des cas, nous n’avons pas eu besoin de la VAR (vidéo-assistance à l’arbitrage) lors de nos match’’, a insisté M. Diédhiou.


Malang Diédhiou qui, en prenant la retraite, tient à se consacrer à son travail dans l’administration des douanes, se dit convaincu que la relève est prête à prendre le relais.


« Par égoïsme, j’aurais pu continuer à officier pour avoir l’opportunité de siffler la finale de la CAN en 2019, mais j’ai préféré donner l’opportunité aux plus jeunes et aux officiels sénégalais de lancer un nouveau trio’’, a-t-il assuré dans cet entretien à l’APS.


« Ce trio pourrait ainsi avoir l’opportunité de siffler deux phases finales de CAN et pourquoi pas être sur la piste pour la prochaine coupe du monde seniors’’, s’est projeté Diédhiou qui, comme jeudi dernier au Cercle Mess des officiers, a reçu les honneurs des populations.


« Cela fait plaisir et ça montre que nous avons joué notre partition, et aussi nos familles et nos proches comprennent par ces honneurs que notre sacrifice n’a pas été vain’’, a-t-il par ailleurs ajouté.

Laisser un commentaire