Mbour / Grève du Sytjust : Les greffiers sortent la sulfateuse

 »Les travailleurs de la justice poursuivent leur combat de la vérité et du droit pour ne pas subir les dommages que le ministre de la Justice, Me Malick Sall, voudrait ardemment leur faire subir en représailles aux critiques publiques du Sytjust ».
Ces propos de Me Daouda Séne, greffier au tribunal d’instance de Mbour, Responsable de la cellule du Sytjust à Mbour annoncent les 72 heures de grève décrétées par le Bureau Exécutif Nationale du syndicat des Travailleurs de la justice (Sytjust) de Mbour.
Ces 72 heures renouvelables sont une continuité de leurs griefs à l’endroit de la tutelle qui selon eux  »n’a pas mis en œuvre les réformes qu’il a bien trouvées en place clé en main ».
 »Me Malick Sall s’est contre toute attente orienté vers la persuasion du Gouvernement et du Président de la République à remettre en cause les acquis des travailleurs de la justice portés par des décrets dûment signés après avoir satisfait tous les préalables techniques requis. Cette démarche punitive est une aubaine pour les faucons du ministère de la Justice qui ont incité le ministre vers le prolongement de la crise jusqu’à l’enlisement », affirme Me Séne.
A l’en croire,  »les arguments développés par le ministre de la Justice et sa garde prétorienne pour la régression des travailleurs sont loin d’être pertinents contrairement à ceux avancés par ses deux prédécesseurs qui avaient fait le noble choix de rendre justice aux hommes et aux femmes qui assurent le bon fonctionnement du service public de la justice ».
Le Ben du Sytjust de Mbour assure que Me Malick Sall et ses ouailles ne disposent d’aucun argument pertinent à faire valoir. Ainsi, il continue son combat et reste dans les dispositions de rencontrer le Gouvernement pour l’entendre sur leurs exigences.

Laisser un commentaire