Incroyables largesses à l’Église : Ce que Macky Sall fait pour Rome en un jour (enquête)

Incroyables largesses à l’Église : Ce que Macky Sall fait

Cependant, si d’aucuns voient derrière ce soutien à Khalifa un renvoi d’ascenseur pour services rendus, la réalité montre que Macky Sall n’a jamais lésiné sur les moyens pour accompagner l’Eglise.

Chaque an, depuis 2012, les associations et amicales reçoivent des subventions  de plus 300 millions de F Cfa. Pour le Pèlerinage à Rome, la Présidence a cassé sa tirelire pour débourser 350 millions de F Cfa, qui n’ont rien à voir avec les 50 billets d’avion octroyés. Pour chaque édition du Pèlerinage marial de Popenguine, 60 millions de F Cfa sont dégagés par le Palais. A cette enveloppe s’ajoutent 25 000 tee-shirts venant des mains de la première dame, Marième Faye Sall, et 12 véhicules de liaison de type 4×4. C’est la Présidence qui prend en charge les bus pour le transport des femmes tout en s’acquittant des frais d’hébergement de celles-ci.

A chaque édition des Journées mondiales de la Jeunesse catholique (JMJ), la direction de la Centrale des œuvres catholiques hérite d’un pactole de 50 millions de F Cfa et 27 millions, à titre de transport, rentrent dans les caisses des paroisses. Quid de Pâques ? Le succulent « Ngalakh » est subventionné à hauteur de 40 millions de F Cfa, avec, à la clef, une dotation de 80 tonnes de sucre et 5 tonnes de patte d’arachide (tigueu dégué, en wolof). Les évêques sont mieux traités que la plupart des marabouts entre Touba et Tivaouane : en 2016, 7 véhicules de type 508 de dernière génération, ont été gracieusement offerts aux 7 diocèses.

Retenez qu’en partant à la retraite, le Cardinal Théodore Adrien Sarr n’avait pas de maison. Le président de la République a libéré plus de 100 millions de F Cfa pour lui permettre d’avoir une villa digne de son standing. Popenguine jouit également des milliards investis dans le cadre du Programme de modernisation des cités religieuses. Cela, pour la rénovation du site du pèlerinage marial. Last but not least : le Palais a donné des dizaines de millions de F Cfa pour l’achat des meubles devant embellir la résidence « Les Badamiers », où loge la première autorité catholique. Le mobilier vétuste date du magistère de Léopold Sédar Senghor.

Toute la question est maintenant de savoir si les curés ont informé la communauté de cette avance sur paradis, qui est sans commune mesure avec le piano, chèrement rétribué, offert par Khalifa Sall. C’est dire qu’à la veille d’une présidentielle décisive, Paris vaut bien une messe !

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire