Général Mansour Seck, ancien ambassadeur du Sénégal aux USA : « Gadio ne peut pas s’en sortir facilement parce que… »

Général Mansour Seck, ancien ambassadeur du Sénégal aux USA

0

C’est la première réaction d’un ancien ambassadeur, donc d’un diplomate sénégalais, sur l’affaire. Le général Mansour Seck évoque la double nationalité de Cheikh Tidiane Gadio, qui risque de compliquer les choses.

L’ancien ambassadeur du Sénégal à Washington se prononce sur l’affaire Cheikh Tidiane Gadio. Il s’agit de l’ancien ministre des Affaires étrangères sous le régime libéral, soupçonné de corruption par les Etats-Unis et assigné à résidence, après avoir procédé au paiement d’une caution. Pour le Général Mansour Seck, l’homme en question «ne peut pas s’en sortir facilement à cause de son problème de double nationalité». C’était hier en marge d’une rencontre organisée par l’Ecole supérieure d’interprétation de techniques administratives de management et de gestion hôtelière (Etshos Emed).

Poursuivant son argumentaire, le Général Seck de souligner que «dans les pays qui ne sont pas démocratique, certains traînent souvent une deuxième nationalité pour se protéger. De l’autre côté, lorsqu’il s’agit d’une deuxième nationalité où il y a la démocratie et l’Etat de droit, lorsqu’on vous reproche quelque chose, vous êtes dans l’obligation de payer».

Lors de cette rencontre portant sur le thème «Tourisme culturel, une autre diplomatie pour vendre l’image du Sénégal», le Général Seck a aussi estimé que «c’est vrai que les Américains ont fait des lois pour se protéger et ils font tout pour avoir raison. Mais dès lors où on parle du Fbi, de la justice, c’est comme en instruction, il ne faut pas toucher parce qu’on n’a pas tous les éléments».

Le diplomate sénégalais a été arrêté vendredi dernier et mis en détention. Selon l’accusation, il est soupçonné d’avoir poussé une entreprise chinoise à verser plus d’un milliard de Francs Cfa de pots-de-vin au Président tchadien, Idriss Déby, en contrepartie de facilités pour mener des activités commerciales et pétrolières au Tchad. En retour, l’accusation retient qu’il aurait touché plus de 200 millions de Francs Cfa.

Walf Quotidien

Laisser un commentaire