FAUX ET USAGE DE FAUX : Le procureur exige une condamnation d’1 an ferme contre Abdoul Mbaye.

FAUX ET USAGE DE FAUX

0

Dans son réquisitoire, il a été très en verve contre l’ex-époux de Mme Aminata Diack qui a poursuivi Abdoul Mbaye pour faux, usage de faux et tentative d’escroquerie. Des faits « avérés et incontestables » selon le procureur qui exige l’emprisonnement du Sieur Mbaye.

L’affaire incriminant l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye pour faux et usage de faux pour changer leur régime communautaire à un régime de séparation des biens a été jugée devant la barre. Et le représentant du procureur de la République s’est montré radical sur la culpabilité de Abdoul Mbaye.

Pour lui, « les faits qui lui sont reprochés sont avérés. Il s’agit de faux, usage de faux et le délit de tentative d’escroquerie ont sont incontestables. Surtout que l’ordonnance évoquée par le sieur Adama Thiam Officier d’Etat civil à l’hôpital qui l’a rectifiée sous la décision du président du tribunal départemental d’alors, Abdoulaye Bâ, décédé, est inexistante. »

D’ailleurs, lui estime que l’Officier d’Etat civil qui avait opéré ce changement d’ordonnance suite à une requête signée par les époux Abdoul Mbaye et Madame Aminata Diack, a agi sous la complicité de Monsieur Mbaye. Autant pour dire que les fait de faux reprochés à Adama Thiam sont établis. Ils sont caractérisés et lui sont imputables. »

Ensuite, comme troisième chef d’inculpation, « les délits de tentative d’escroquerie imputables à Monsieur Mbaye sont matérialisés. » Le procureur constate que le sieur Mbaye est « l’initiateur de cette ordonnance de procédure de divorce. » Autant de faits qui selon toujours le représentant du procureur de la république, doit entraîner une forte répression contre les deux « inculpés »

Ainsi, le ministère de la république demande une condamnation de « six mois avec sursis contre Adama Thiam pour le délit de faux et usage de faux. L’officier d’Etat civil doit également payer une amande de 50000 pour dommages et intérêts en faveur de Madame Diack. Pour les mêmes faits, il exige aussi à ce que Abdoul Mbaye soit emprisonné deux ans dont un an ferme pour le délit de tentative d’escroquerie et une amande de 600 milles francs toujours pour Madame Aminata Diack pour résorber « les dommages et intérêts ». Non sans plaider le relaxe pur et simple de la Dame Aminata Diack.

 

 

Laisser un commentaire