Exclusif : Après les auditionnés de l’affaire Mangara, un journaliste de Seneweb envoyé en prison pour cybercriminalité

Exclusif : Après les auditionnés de l'affaire, un journaliste de Seneweb

0

Six mois après la grande vague d’audition policière qu’a subie la rédaction de Seneweb, suite à la découverte d’un réseau de partage et de diffusion de films et photos pornographiques, le premier portail de l’Afrique de l’Ouest est encore chamboulé. Un de ses agents est actuellement en prison pour des délits de cybercriminalité.

A en croire des informations parvenues à Kewoulo et recoupées auprès de sources autorisées, A. Badji, un journaliste technicien est, depuis le mardi 7 novembre dernier, pensionnaire de la prison centrale de Reubeuss, à Dakar. Il a été arrêté suite à une plainte régulière déposée à son encontre auprès des services de la division des Investigations Criminelles.

Les cyberpoliciers de la porte du Millénaire, qui ont hérité du dossier, ont déféré l’agent de Seneweb devant le parquet. Et, il a aussitôt été placé sous mandat de dépôt. Cette audition suivie d’arrestation, la première, intervenue au sein de la rédaction de Seneweb, est la second dossier en moins d’un an qui implique des employés de Seneweb dans des affaires de cybercriminalité.

Pour rappel, en mai dernier, 5 journalistes et techniciens de Seneweb mouillés par Cheikh Amidou Kane, un expert en chantage et bidouillage informatique, avaient été auditionnés et laissés pour libres, pour l’instant, par les mêmes services du commissaire Fall.

Entendus dans l’affaire de la tentative de chantage et d’extorsion de fonds exercées sur Mme Mangara, Ndèye Fall, les 5 agents de Seneweb ont finalement été auditionnés pour d’autres dossiers qui n’avaient rien à voir avec ce pourquoi ils étaient venus à la police. Ils ont été visés par les délits de détention et diffusion d’images à caractère personnel ou pornographique.

 

Laisser un commentaire