Election du SG du SYTJUST : Les frondeurs vont saisir le ministre Malick Sall et Mademba Sock

Election du SG du SYTJUST

Texte alternatif de la bannière

Suite à la tenue du 6ème Congrès du Syndicat des travailleurs de la justice (SYTJUST) à Mbour, le camp dirigé par Me Abdoulaye Mboup compte saisir le ministre de la Justice, Malick Sall et le Secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS), Mademba Sock pour dénoncer les irrégularités qui ont émaillé le vote. Car, selon Me Ngoné Diop greffière au Tribunal de grande instance hors classe de Dakar, l’élection du Secrétaire général dudit syndicat, Me Aya Boun Malick Diop n’est qu’une « mascarade ».

Les frondeurs du Syndicat des travailleurs de la justice (SYTJUST) ne comptent pas baisser les bras. Me Aboulaye Mboup et ses camardes envisagent de mener des plans d’action en vue de l’organisation d’une nouvelle élection du Bureau exécutif national (BEN) dudit syndicat. Ils contestent avec véhémence Me Aya Boun Malick Diop, élu nouveau secrétaire général, ce week-end à Saly (Mbour), lors du 6ème Congrès du SYTJUST.

« Me Aya Boun Malick Diop a fait voter ses invités »

Une cérémonie qui s’est finalement terminée en queue de poisson. Greffière au Tribunal de grande instance (TGI) hors classe de Dakar, Me Ngoné Diop explique : « Nous ne reconnaissons pas le bureau qui a été mis en place parce que le vote a été biaisé. Aya Boun Malick Diop a voulu dicter ses lois, même si au début, nous étions tous d’accord sur le fait qu’il doit rester secrétaire général ne serait-ce qu’un mandat pour continuer sa mission », a-t-elle soutenu.

Mais par la suite, affirme la chargée l’organisation de la cellule de base de ladite juridiction, il a commencé à envoyer des consignes pour influencer le vote. « Là, nous n’avons pas cautionné. Il a proféré des insanités. Quand nous avons quitté la salle, ils nous ont encore rappelés. L’administrateur Ousmane Ba a demandé à ce que le vote soit complètement annulé et qu’on re-convoque les délégués régulièrement élus pour élire le bureau.

Ce que Me Aya Diop a refusé. Il avait fait venir beaucoup d’invités qui ont eu à voter », a-t-elle fait savoir. Me Ngoné Diop avance que c’est après leur départ que Ben a été élu en présence du représentant de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS). Alors que, fait-elle remarquer, « les textes parlent de délégués qui ont été régulièrement élus au niveau des cellules de base de chaque juridiction ». « Il savait que si on y allait avec les délégués légaux, il allait être battu », dit Me Ngoné Diop à Seneweb.

« Nous allons dénoncer cette mascarade »

Ainsi, les frondeurs comptent faire des actions parallèles si le bureau n’est pas dissout pour une élection régulière. « Nous comptons mettre sur place un Ben parallèle et nous n’excluons pas un SYTJUST-bis ou un SYTJUST authentique. Nous allons aussi dénoncer le comportement du sieur Ibrahima Mané. Il a pris parti pour Aya Boun Malick Diop en nous dictant sa loi et je crois que ce n’est pas pour cela qu’on l’avait envoyé à ce Congrès ». Le SYTJUST étant affilié à l’UNSAS.

« Nous comptons écrire une lettre au ministre de la Justice et secrétaire général de l’UNSAS, Mademba Sock pour dénoncer cette mascarade », annonce-t-elle. Sur la sortie du nouveau Sg, Me Aya Boun Malick Diop, ce mercredi, Me Ngoné Diop précise: « Nous avons commencé notre combat. Nous sommes en train de travailler et bientôt nous allons convoquer une conférence de presse pour répondre à Aya. Actuellement, il ne fait que défendre sa position et c’est naturel ».

Laisser un commentaire